Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Qui sommes-nous ?

Lauenen

Le Service cantonal des monuments historiques est une section de l'Office de la culture. Le site principale du Service se trouve à Berne. Une antenne est située à Tramelan et le dépôt d'éléments de construction se trouve à Münchenbuchsee.

Nota bene

Corona-Virus

Ab sofort ist der Schalter der Denkmalpflege wieder offen (Montag–Freitag 9–12 Uhr und 13.30–16 Uhr). Die Akteneinsicht bei der Denkmalpflege an der Schwarztorstrasse 31 ist auf Voranmeldung möglich. Besucherinnen und Besucher müssen die Vorgaben des BAG einhalten. Bitte melden Sie sich mit Ihrer Anfrage an unsere Zentrale, 031 633 40 30, oder schicken Sie eine E-Mail mit der Beschreibung Ihres Anliegens an denkmalpflege@be.ch. Beitragsgeschäfte werden nach Möglichkeit weiterbearbeitet. Baustellenbesuche durch unsere Bauberater*innen sind möglich, wenn die Vorgaben des BAG eingehalten werden. Wir danken für Ihr Verständnis. 

 

Nota bene

Coronavirus

Notre guichet d’accueil est ouvert (lundivendredi, 9–12 h et 13.30–16 h). Sur inscription il est aussi possible de consulter les dossiers au Service des monuments historiques à la Schwarztorstrasse 31, sous réserve du respect des règles de l’OFSP. Pour l'inscription et pour tout renseignement, nous vous prions de contacter notre centrale au 031 633 40 30 ou d’envoyer un courriel avec la description de votre demande à l’adresse suivante : monuments-historiques@be.ch. Les projets d’investissement seront traités dans la mesure de nos possibilités. Les visites de chantiers avec nos conseillers et conseillères techniques restent autorisées, sous réserve du respect des règles de l’OFSP. Par contre, Nous vous remercions de votre compréhension.

 

Site principal

Service des monuments historiques du canton de Berne
Schwarztorstrasse 31
Case postale
3001 Berne

Tel. 031 633 40 30

plan

Antenne Tramelan

Service des monuments historiques
Grand Rue 126
2720 Tramelan

031 636 16 76

plan


Nécrologie pour Michael Gerber 

Chef du Service des monuments historiques, 12 septembre 1963 – 18 mars 2020

 
 
Photo: Christian Helmle

Agrandir l'image Photo: Christian Helmle

Michael Gerber vient de nous quitter de manière totalement inattendue. Il a vécu une vie riche, empreinte d’intelligence et de cordialité. Une bonne vie, aurait-il peut-être dit lui-même. « Bon », un mot qu’il aimait à dire et qui correspondait à la précision de son langage. Il savait mettre les gens à l’aise, avec simplicité et sans détours, et leur prêtait toujours une oreille attentive. Ces deux qualités permettaient à Michael Gerber d’ouvrir le dialogue, ce dialogue qui lui était si cher.

Le dialogue avait également la part belle dans son travail quotidien au Service des monuments historiques du canton de Berne, où il a été engagé en 1991 et dont il est devenu le chef en 2009. Pour Michael Gerber, la protection du patrimoine architectural était un travail d’équipe qu’il envisageait sous son aspect humain. Il a ainsi écrit en 2018 dans son avant-propos du rapport annuel du Service des monuments historiques, devenu sous son égide la revue Fachwerk : « Voir beaucoup d’entre elles [les fermes du canton de Berne] obligées de cesser leur activité et les agriculteurs perdre ainsi leur base d’existence, cela me préoccupe sérieusement. Et ce n’est pas sans conséquences sur les bâtiments. » Il lui tenait à cœur de reconnaître à sa juste valeur le soin mis par les maîtres et maîtresses d’ouvrage à l’entretien de leurs bâtiments historiques. C’est pour cette raison que Michael Gerber a lancé il y a plus de dix ans le Prix des monuments historiques. Les monuments distingués chaque année doivent être des bâtiments ordinaires, car ils forment le paysage du canton au même titre que les châteaux et les églises. Bien entendu, les châteaux bernois n’étaient pas moins importants pour Michael Gerber, qui pouvait d’ailleurs en admirer un chaque jour près de chez lui à Jegenstorf. Parmi ses nombreux succès en matière de conservation de monuments historiques, il convient de mentionner ici le château de Schadau à Thoune. Une rénovation effectuée selon les règles de l’art a permis de faire de la Schadau un établissement hôtelier avec restaurant. L’effort commun, sur le chantier et en dehors, correspondait à l’idée que Michael se faisait du travail d’équipe et de la pratique des métiers du bâtiment.

Michael Gerber était un sportif invétéré, comme en témoignait son immuable franc-jeu. Loyal et constant, il soutenait par exemple le FC Bâle depuis son plus jeune âge. Cela ne devait pas être facile dans le canton de Berne, mais montre justement qu’il suivait imperturbablement sa voie. Il savait convaincre par sa compétence et son charme. La personnalité chaleureuse de Michael brillera pour toujours dans le cœur de celles et ceux qui l’ont connu. Notre tristesse est grande et toutes nos pensées accompagnent sa famille et ses proches.

Richard Buser

Sur l’auteur
De 1998 à 2016, Richard Buser a exercé diverses fonctions au Service des monuments historiques du canton de Berne, la dernière en date étant celle de chef du service. Depuis 2016, il travaille comme indépendant en tant qu’auteur spécialisé pour le canton de Bâle-Campagne et chargé de cours.

   .Dossier d'information


Informations supplémentaires

Les monuments historiques du canton de Berne sont disponible sur Internet et application mobile !

Inscrivez-vous et tenez-vous au courant des activités de l'Office de la culture

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.erz.be.ch/erz/fr/index/kultur/denkmalpflege/ueber_uns.html