Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Une culture vivante – Une série de portraits de l'Office de la culture

A l’occasion de l’Année européenne du patrimoine culturel, l’Office de la culture parcourt le canton de Berne pour vous présenter des bâtiments dont la restauration a été un succès. Les habitants et habitantes vous ouvrent les portes de leur maison et vous racontent l’aventure qu’ils ont vécue.

De somptueuses façades en pierre, des poêles en faïence fraîchement restaurés, des peintures décoratives évocatrices de l’Art nouveau, de vieux sols en chaux, une combinaison harmonieuse d’éléments anciens et nouveaux - le patrimoine culturel est vivant.

Les conseillers et conseillères techniques épaulent les maîtres d’ouvrage dans la restauration de bâtiments protégés. Ensemble, tous les protagonistes trouvent des solutions pour protéger des constructions précieuses tout en les rendant habitables. Cette collaboration a permis à de nombreux bijoux de voir le jour.

Une ancienne ferme à Corgément

Située en retrait de la route, l’élégante maison de la fin du 19e siècle a été restaurée avec grand soin par les actuels propriétaires. Les travaux se sont déroulés à l’intérieur et à l’ex-
térieur. Les diverses façades ont été restaurées et repeintes avec les teintes les plus appropriées. Les boiseries de la toiture et des galeries ainsi que les contrevents ont également été repeints après restauration. Les divers éléments en pierre (molasse et calcaire) ont été décapés, reprofilés et protégés. À l’intérieur, les parquets ont été restaurés et huilés et les boiseries repeintes. De nouvelles fenêtres en bois ont remplacé les anciennes.

Une ferme imposante à Mattstetten

Dans le centre de Mattstetten, l’incontournable ferme au style caractéristique de la région a été do-tée d’un nouvel espace de vie moderne. Le maître d’ouvrage contribue ainsi à la préservation du patrimoine culturel de la ville. Maria et Fritz Rothen, qui habitent eux-mêmes à Mattstetten depuis 1991, connaissaient bien cet imposant bâtiment du centre du village lorsqu’il fut mis en vente. Tous deux appréciant particulièrement les vieilles maisons, notamment depuis qu’ils avaient rénové avec beaucoup de cœur leur propre « stöckli », ils finirent par décider d’acheter le bâtiment, dans l’idée de le rénover avec respect et d’y créer un espace d’habitation. Le projet prit alors une tournure fa-miliale.

La maison des Bannerets à la Neuveville

La Neuveville conserve un important patrimoine bâti qui témoigne de son histoire socio-économique en lien avec la vie aristocratique dans l’ancien Évêché de Bâle. La maison des Bannerets, construite au début du 18e siècle hors les murs, est un exemple intéressant d’architecture aristocratique de La Neuveville sous l’Ancien Régime. De 1789 jusqu’en 1923, elle est en possession de la famille des Bannerets, d’où est le nom de la maison. En 1923, elle est reprise par les familles Heusser-Hirt et Roulet. Cette dernière vend la propriété à Gabrièle Mouttet.

 

L'auberge « Kreuz » à Herzogenbuchsee

Il y a trois ans, l’avenir de l’auberge fermée en 2010 était encore incertain. Toutefois, la population s’est fortement soudée autour du « Chrüz Buchsi » et l’équipe du local culturel Schlachthaus s’est mise au travail. Un nouveau plan d’exploitation a été élaboré en un temps record. L’équipe innovante qui a travaillé sur l’auberge « Kreuz » a refait de ce bâtiment riche de traditions un lieu de rencontres. Elle a été récompensée par le Prix spécial 2018 de la Commission d’experts pour la protection du patrimoine pour la rénovation de l’auberge et le second souffle qu’elle lui a offert.

 

Le Chalet Diana à Interlaken

Le Chalet Diana abrite un magasin de souvenirs depuis le XIXe siècle, le plus ancien qui existe encore dans la région. Ce petit bâtiment était l’un des modèles d’exposition de l’usine de parquet et de chalet d’Interlaken, qui produisait des chalets au mètre. La maîtrise d’ouvrage s’est vu décerner le Prix des monuments historiques du canton de Berne 2018 pour la rénovation de l’intérieur - fidèle à l’original - et de la façade sur rue de la bâtisse. Cet engagement a permis de conserver un souvenir précieux des débuts du tourisme à Interlaken.

 

Maison « Daheim » à Muri bei Bern

L’ancienne propriétaire a dû beaucoup tenir à cette résidence d’été datant de l’époque Biedermeier. Elle ne l’a en effet guère modifiée, l’a faite classer en 1977 avec le jardin et l’a finalement léguée à la commune bourgeoise de Berne. La nouvelle propriétaire fait montre de la même estime pour ce bâtiment. Elle a renoncé à en augmenter le volume et à étendre le toit. Elle a en outre pris le temps nécessaire pour la planification, la rénovation et la transformation de la maison en deux appartements. Le résultat est donc une véritable réussite.

Maison « Aentscherz » à Tschugg

Le secret de la « Engelhaus » sise à la Chlyne Twann a été révélé en 2013 lors d’études du bâtiment et de sources écrites : la maison, l’une des plus grandes et des plus imposantes du lac de Bienne, a été construite par Samuel Frisching, l’avoyer bernois nouvellement élu à l’époque. Les résultats de ces études ont dépassé toutes les attentes. Les peintures décoratives d’origine avaient été conservées sous les couches plus récentes. Elles ont été intégrées au nouveau plan d’exploitation et restaurées.


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.erz.be.ch/erz/fr/index/kultur/denkmalpflege/kultur-bewohnt-_-filmportraets.html