Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Actualités 2018

Couverture « Archäologie Bern / Archéologie bernoise 2018 ». © Service archéologique du canton de Berne.

Agrandir l'image Couverture « Archäologie Bern / Archéologie bernoise 2018 ». © Service archéologique du canton de Berne.

Vernissage de l’annuaire « Archéologie bernoise 2018 »

Le 26 juin 2018 à 18 h, le Service archéologique du canton de Berne présentera son nouvel annuaire au public lors d’un vernissage qui aura lieu au musée Chüechlihus à Langnau. Le point d’orgue de cette manifestation sera un exposé par un bénévole sur les châteaux forts et les voies de communication dans le Haut-Emmental.

En 2017, le Service archéologique du canton de Berne a œuvré sur plusieurs sites archéologiques aux quatre coins du canton. Une sélection d’informations concernant les 253 fouilles effectuées lors de cette année est présentée dans l’annuaire « Archéologie bernoise 2018 ».

Le grenier à blé de 1749 dans le château de Berthoud. La prison était située derrière les arcades, qui ont longtemps été murées. © Service archéologique du canton de Berne, Marco Amstutz.

Agrandir l'image Le grenier à blé de 1749 dans le château de Berthoud. La prison était située derrière les arcades, qui ont longtemps été murées. © Service archéologique du canton de Berne, Marco Amstutz.

La transformation du château de Berthoud avec la participation du Service archéologique

La transformation du château de Berthoud est imminente. Il s’agira de rénover le musée et de construire une auberge de jeunesse et un restaurant dans les anciens locaux de l’administration bernoise.

Le Service archéologique du canton de Berne est déjà à l’œuvre car les mesures de construction devraient toucher des vestiges archéologiques.

Les fouilles archéologiques ont principalement lieu dans l’aile nord. Sur la partie ouest de cette aile se dressait autrefois la chapelle castrale de Ste Marguerite. Plus à l’est, un grenier à blé a été construit en 1749, avant d’être transformé en prison régionale en 1880. De premières traces de construction ont déjà été mises au jour parmi les vestiges de la prison et du grenier à blé : des voûtes, des sols en mortier et des murs démolis d’une large épaisseur qui ont dû appartenir à l’édifice précédent.

Inauguration de la vitrine de la pirogue de Moosseedorf

Le samedi 25 août 2018, de 16h30 à 19h, un nouveau parc au bord du lac sera inauguré à Moosseedorf. La vitrine dans laquelle sera exposée une pirogue d'environ 6 500 ans, retrouvée sous la plage du Moossee en 2011, est au cœur de cet aménagement.

Structure de la vitrine dans laquelle sera exposée la pirogue sur la rive du Moossee. © Service archéo-logique du canton de Berne.

Agrandir l'image Structure de la vitrine dans laquelle sera exposée la pirogue sur la rive du Moossee. © Service archéo-logique du canton de Berne.

Couverture Archéologie bernoise 2018. © Service archéologique du canton de Berne.

Agrandir l'image Couverture Archéologie bernoise 2018. © Service archéologique du canton de Berne.

Vernissage de l’annuaire
« Archéologie bernoise 2018 »

En 2017, le Service archéologique du canton de Berne a été actif dans tout le canton, sur les sites archéologiques les plus variés. Il a découvert des traces d’économie alpestre et du début de l’alpinisme sur un alpage proche de Grindelwald, a documenté des éléments constructifs d’une auberge historique du Jura bernois ou encore prélevé deux épées du haut Moyen Âge dans le lac de Bienne. Les résultats de ces interventions archéologiques et de bien d’autres sont désormais présentés dans l’annuaire « Archéologie bernoise 2018 ».

Contenu (PDF, 69 Ko, 2 pages)

Le volume richement illustré « Archéologie bernoise 2018 » sera présenté le 26 juin 2018 vers 18h dans la Chüechlihus de Langnau. Une conférence publique consacrée à la prospection et à l’étude des châteaux-forts de l’Emmental constituera l’élément central de ce vernissage. Ce thème fait d’ailleurs aussi l’objet d’une contribution dans l’annuaire.

Invitation au vernissage de l’ouvrage (PDF, 1 Mo, 1 page)

Archäologie Bern / Archéologie bernoise 2018. Jahrbuch des Archäologischen Dienstes des Kantons Bern 2018 / Annuaire du Service archéologique du canton de Berne 2018. Berne 2018. 288 pages, 387 illustrations en couleurs. Prix : CHF 56.- ISBN 978-3-9524659-5-0.
À retirer auprès des librairies ou chez Verlag RubMedia, tél. 031 380 14 80.   

Berne, presqu’île d’Enge. Boucle de ceinture en bronze datant de l’âge du Fer. Le diamètre de cet objet fragmenté est de 2,6 cm, la hauteur du crochet (tête) de 2,2 cm. © Service archéologique du canton de Berne, Philippe Joner.

Agrandir l'image Berne, presqu’île d’Enge. Boucle de ceinture en bronze datant de l’âge du Fer. Le diamètre de cet objet fragmenté est de 2,6 cm, la hauteur du crochet (tête) de 2,2 cm. © Service archéologique du canton de Berne, Philippe Joner.

Un Celte sur la presqu’île bernoise d’Enge

La tempête Burglind du 3 janvier 2018 n’a pas épargné les sites celtes et romains de la presqu’île bernoise d’Enge, où de nombreux arbres ont été renversés. Celle-ci a permis de mettre au jour des vestiges archéologiques.

La boucle de ceinture en bronze reproduite a été retrouvée dans la souche d’un arbre déraciné dans la forêt de Reichenbach. Elle date de la période de La Tène, éponyme du second âge du Fer européen. Cet objet finement travaillé servait alors à fermer une ceinture chaîne ou une ceinture en cuir, telles qu’elles étaient en usage aux périodes La Tène tardive (IIe siècle av. J.-C.) et récente (Ier siècle av. J.-C.).

Douanne, au nord de l’Ile Saint-Pierre. L’embarcation dégagée est placée dans une cage composée de tubes d’échafaudage. © Service archéologique du canton de Berne, Carlos Pinto.

Agrandir l'image Douanne, au nord de l’Ile Saint-Pierre. L’embarcation dégagée est placée dans une cage composée de tubes d’échafaudage. © Service archéologique du canton de Berne, Carlos Pinto.

Déplacement d’une pirogue de l’âge du Bronze découverte à l’île Saint-Pierre

En 2016, une pirogue est apparue dans le lac de Bienne au nord de l’île Saint-Pierre. Cette embarcation préhistorique risquait d’être endommagée par les vagues et a donc été exhumée et documentée par le Service archéologique du canton de Berne en octobre 2017.

L’équipe de plongeurs a ensuite enseveli la pirogue dans les sédiments à un endroit plus profond du lac.

Selon une série de données radiocarbones, l’embarcation a été creusée dans un tronc de chêne à l’âge du Bronze ancien, au début du deuxième millénaire avant J.-C.

Le carquois lors de sa découverte. © Service archéologique du canton de Berne.

Agrandir l'image Le carquois lors de sa découverte. © Service archéologique du canton de Berne.

Etude et conservation du seul étui à arc en liège de bouleau du Néolithique

De 2003 à 2005, un artefact constitué de lamelles de liège de bouleau découpées et cousues a été dégagé de la glace au Schnidejoch dans la commune de Lenk.

Depuis le mois d’avril 2016, un projet de recherche interdisciplinaire financé par le Fonds national suisse de la recherche scientifique est en cours afin de déterminer la fonction, la technique de fabrication et la signification de l’étui.

Le but principal de ce projet coopératif réunissant le Service archéologique du canton de Berne, la Haute école des arts de Berne et l’Université de Berne est de garantir la conservation à long terme de cet objet unique.

La maison « Acherli » sise à la Hinterseestrasse à Lauenen a été bâtie peu après l’an 1456. La « Heidenkreuz » est visible dans le gable. © Service archéologique du canton de Berne

Agrandir l'image La maison « Acherli » sise à la Hinterseestrasse à Lauenen a été bâtie peu après l’an 1456. La « Heidenkreuz » est visible dans le gable. © Service archéologique du canton de Berne

Les plus anciennes maisons en bois de l’Oberland bernois

Suite à la datation étonnamment ancienne (1479) d’une maison en madriers située à Oberried am Brienzersee, il est devenu important de savoir quelles sont les maisons les plus anciennes encore préservées dans l’Oberland bernois.

On considère généralement que la « Heidenkreuz », une poutre centrale dans le gable de constructions très anciennes, est un élément datant plus ou moins de l’an 1500.

Les données récoltées grâce à la datation dendrochronologique d’une partie de ces bâtiments ont livré des informations plus précises et confirmé leur âge avancé : les objets analysés sont tous datés d’une période allant de 1456 à 1509.

Couverture de la monographie «Die neolithischen Ufersiedlungen von Twann. Band 4». L’ouvrage est épuisé et accessible depuis peu en format numérique sur Academia. © Service archéologique du canton de Berne.

Agrandir l'image Couverture de la monographie «Die neolithischen Ufersiedlungen von Twann. Band 4». L’ouvrage est épuisé et accessible depuis peu en format numérique sur Academia. © Service archéologique du canton de Berne.

Publications en ligne

Toutes les publications du Service archéologique du canton de Berne sont également disponibles en ligne après un embargo médiatique d’une année.

L’annuaire « Archéologie bernoise » est téléchargeable sur la plateforme de l’EPF E-Periodica.

Les monographies sont disponibles sur la plateforme Academia.

En complément de la monographie «Um 2700 v. Chr.», des illustrations et tableaux supplémentaires ont été publiés électroniquement sous Données scientifiques.

 

Les bardeaux datent du XIXe siècle et les fenêtres ont été récemment agrandies. Derrière se cache une maison en bois de la fin du XVe siècle. © Service des monuments historiques du canton de Berne

Agrandir l'image Les bardeaux datent du XIXe siècle et les fenêtres ont été récemment agrandies. Derrière se cache une maison en bois de la fin du XVe siècle. © Service des monuments historiques du canton de Berne

Une surprise datant de 500 ans sur une façade couverte de bardeaux

Lors d’un projet de construction, le Service archéologique et le Service des monuments historiques du canton de Berne ont étudié une maison située à la Untergasse 9 à Oberried.

Ce bâtiment toujours utilisé aujourd’hui a été érigé peu après 1479. Il n’est pas exclu que cette maison ait été déplacée à la Untergasse 9, étant donné que les blocs de bois portent des signes de numérotation. Ces signes gravés dans le bois bruni permettaient de déconstruire un bâtiment pièce par pièce et de le reconstruire à l’identique sur un nouvel emplacement.

Grâce à la collaboration étroite des deux services cantonaux et des propriétaires, les propriétés du bâtiment ont pu être intégrées aux plans de transformation.

Couverture du livre Um 2700 v. Chr. Wandel und Kontinuität
in den Ufersiedlungen am Bielersee © Service archéologique du canton de Berne

Agrandir l'image Um 2700 v. Chr. Wandel und Kontinuität in den Ufersiedlungen am Bielersee © Service archéologique du canton de Berne

Vernissage de l’ouvrage
Um 2700 v. Chr. – Wandel und Kontinuität in den Ufersiedlungen am Bielersee

Voici plus de 30 ans, le Service archéologique du canton de Berne entreprît le relevé systématique des sites littoraux préhistoriques autour du lac de Bienne. Un ouvrage relate désormais les résultats scientifiques de ces fouilles archéologiques subaquatiques innovantes.

La monographie en deux volumes richement illustrés sera présentée le 6 mars 2018 vers 18h00 au Domaine von Rütte de Sutz. À cette occasion, l’auteur principal Peter J. Suter évoquera les résultats les plus significatifs de cette étude, dans une conférence destinée au grand public.  
 

Invitation au vernissage (PDF, 2 Mo, 1 page)

 

Données de l’ouvrage
Peter J. Suter, Um 2700 v. Chr. Wandel und Kontinuität in den Ufersiedlungen am Bielersee. Bern 2017. 764 p. avec 562 fig. et 296 pl. Prix : CHF 82.–. ISBN 978-3-9524659-4-3. À commander auprès du Service archéologique du canton de Berne, adb@erz.be.ch, 031 633 98 00.

Pour en savoir plus


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.erz.be.ch/erz/fr/index/kultur/archaeologie/aktuell/archiv_medienmitteilungen/aktuell-2018.html