Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Retour à l'aperçu des communiqués actuels

Service archéologique en action sur le Campus Biel/Bienne Portes ouvertes sur le chantier de fouille d’un village lacustre

6 novembre 2018 – Communiqué de presse

Le Service archéologique du canton de Berne est en train de mettre au jour les vestiges du plus ancien village lacustre connu autour du lac de Bienne. C’est sur le Campus Biel/Bienne, derrière la gare. La population pourra visiter le site vendredi 9 novembre, à partir de 14h00.

Depuis le printemps 2018, des membres du Service archéologique du canton de Berne font des fouilles au sud de la gare de Bienne, sur le site du futur Campus Biel/Bienne de la Haute école bernoise. Les travaux de déblayage sont effectués en étroite collaboration avec l’entreprise de construction : une énorme pelle mécanique creuse le sol tandis que les archéologues étudient les vestiges.

Le passé refait surface

La succession des strates dans le sol en dit beaucoup sur le passé. La couche de tout-venant moderne recouvre une strate de tourbe, laissée par les marais qui composaient autrefois le paysage de la région. On trouve ensuite un dépôt de limon, qui s’est probablement constitué sous l’effet de l’eau. C’est là que le Service archéologique a mis au jour plusieurs rangées de poteaux en bois bien conservés sur une longueur de 43 mètres. Ils pourraient provenir de la construction d’une voie qui partait en direction du lac. Le bois de ces poteaux a été récolté à la fin du Néolithique, très exactement en 2706 avant J.-C. comme l’ont montré les études dendrochronologiques.

Le plus ancien établissement lacustre connu autour du lac de Bienne

À 5 mètres sous le niveau du sol actuel, les spécialistes sont en train de mettre au jour une partie d’un village lacustre, plus ancien d’un millénaire environ que la voie en bois. On ne connaît aucun vestige de l’implantation d’un village datant des environs de 3840 avant J.-C. autour du lac de Bienne. L’étude scientifique de cette structure revêt donc un intérêt majeur. Les poteaux en bois conservés dans le sol humide font apparaître des bâtiments au plan rectangulaire ou carré, entourés d’une épaisse palissade double. Alors que les maisons ont été construites principalement en sapin blanc et en chêne, les éléments de la palissade proviennent d’essences variées.

À l’intérieur du village, entre les maisons, on a trouvé des tessons de vaisselle en céramique, des outils et des armes en pierre ainsi que des os d’animaux, des restes de repas. Le tamisage d’échantillons sédimentaires a permis de retrouver des particules telles que des grains de céréales, des pépins de plantes issues de la cueillette (p. ex. des framboises) ou des éléments de la végétation de l’époque. Ces découvertes apportent un éclairage sur la vie quotidienne au Néolithique dans la région.

Ouverture des fouilles au public

Le Service archéologique du canton de Berne ouvrira les fouilles au public vendredi 9 novembre. Des visites guidées seront proposées de 14h à 18h40. Les archéologues répartis sur le parcours expliqueront comment se déroulent les travaux et présenteront les vestiges qu’ils ont sauvés.

Le départ des visites est situé à l’entrée du chantier, dans la rue Johann-Aeberli (en face de la Coop). Le public est invité à s’équiper de bonnes chaussures (de randonnée p. ex.) et de vêtements adaptés à la météo.

Pour en savoir plus sur le projet de construction du Campus Biel/Bienne, voir le site officiel : www.campus-biel-bienne.ch

Documentation

Retour à l'aperçu des communiqués actuels


Informations supplémentaires



Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.erz.be.ch/erz/fr/index/direktion/ueber-die-direktion/aktuell.html