Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Le fOrum culture irrigue son territoire d’actions de médiation

Le fOrum culture est l’association qui fédère les acteur∙trice∙s culturel∙le∙s du Jura bernois, du canton du Jura et de Bienne. Soutenue par le Conseil du Jura bernois et forte de 300 membres, l’association vise à développer et promouvoir les arts de la scène sur son territoire grâce à des projets de création, de diffusion, de mutualisation de ressources, de communication ou encore d’action culturelle.

En 2018, le fOrum culture a mis un accent fort sur le développement de la médiation culturelle dans la région, en créant cinq vOlets — cinq actions de médiation en réseau. Cette démarche se poursuivra en 2019. 

Le premier vOlet vise à former des médiateur∙trice∙s sur le territoire du fOrum culture. Ainsi, des journées de formation, offertes aux membres, sont organisées par l’association La Lucarne. Elles voient intervenir des spécialistes de la médiation venant d’institutions locales, mais également de la Haute École de Musique de Lausanne, du Service culture inclusive de Pro Infirmis, du musée Ariana de Genève, ou encore Écarts d’arts à Besançon. Ces formations rencontrent un vif succès auprès des institutions culturelles de la région qui sont friandes de découvrir de nouvelles pratiques de médiation.

Le deuxième vOlet est porté par l’association Cours de Miracles. L’idée de Tour de Table est de fédérer un groupe de spectateur∙trice∙s en abordant la création artistique selon différents angles. Des « menus du spectateur » sont constitués autour de la programmation de Nebia à Bienne. Proposés à très bas prix et ainsi accessibles à tous, ces parcours se composent d’un atelier avec un∙e artiste régional∙e, d’un spectacle, puis d’un repas au restaurant.

Le médiateur Nicolas Joray, de la compagnie La Dérive, mène quant à lui un troisième vOlet en faveur de personnes en situation de précarité. Le but de son action intitulée La Poésie du Scarabée est de relier ce public singulier à des œuvres littéraires et des institutions culturelles locales à travers des ateliers artistiques. Les participant∙e∙s réalisent une ethnographie imaginaire de la ville à l’aide d’objets du quotidien amassés. Les ateliers déboucheront sur la publication d’un ouvrage.

Le quatrième vOlet, L’Habitat dansé, est initié par Noémie Saga Hirt. Elle travaille en collaboration avec la compagnie biennoise Asphalt Piloten et l’artiste visuel Hervé Thiot, afin d’offrir des ateliers de danse à des seniors de plus de 60 ans. Quinze participantes ont pris part à l’action, qui vise à enquêter et s’interroger sur la place réservée aux seniors dans la ville. Pari gagné pour la médiatrice, qui a donné le goût de la danse contemporaine à des personnes du troisième âge ! Toutes attendent impatiemment la projection du film qui documente leurs performances.

Finalement, Pauline Krüttli crée un cinquième vOlet pour des jeunes âgé∙e∙s de 15 à 25 ans : Les Rapporteurs. Elle les invite à présenter et critiquer des spectacles musicaux à la radio. Organisées en collaboration avec GRRIF et avec le soutien de Pro Helvetia, les capsules radiophoniques ainsi produites seront diffusées sur le territoire du fOrum culture, et au-delà ! Les jeunes participant∙e∙s se verront également offrir un abonnement 20 ans 100 francs qui leur permettra de se rendre gratuitement dans la plupart des salles de concert et de spectacle de Romandie.

L'habitat dansé © Anna Anderegg

Agrandir l'image L'habitat dansé © Anna Anderegg

L'habitat dansé © Noémie Saga Hirt

Agrandir l'image L'habitat dansé © Noémie Saga Hirt


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.erz.be.ch/erz/fr/index/direktion/organisation/amt_fuer_kultur/newsletter_kultur_abonnieren/ausgabe_7_2018/fOrum_culture.html