Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Exposition temporaire et fouilles menées dans le monastère de Rüeggisberg

Depuis le début de l’été 2020 se tient l’exposition temporaire « Bauhandwerk – Pilgerwesen – und Viehwirtschaft » (artisanat du bâtiment – pélerinages – et élevage du bétail) au musée du monastère de Rüeggisberg (ill. 1). Celle-ci a lieu dans le cadre de la série de manifestations organisées en 2020 sur le thème des traditions vivantes, en coopération avec le Service archéologique du canton de Berne et le parc naturel du Gantrisch. Elle montre à quel point le monastère est culturellement ancré dans la région de Schwarzenburg depuis le Moyen Age central. L’exposition devrait rester en place jusqu’à la fin de la réorganisation des ruines du monastère en 2021-2020. Elle est accessible librement et en permanence (max. 3 personnes en même temps).

Fondé en 1075, le monastère de Rüeggisberg devient la première filiale de l'ordre clunisien en terre alémanique. On peut admirer aujourd’hui encore les vestiges de l’église du monastère, construite vers 1100. Depuis 2019, ils sont étudiés dans le cadre d’une campagne de fouilles et de restauration et conservés pour les générations à venir. Ce travail comprend aussi la cartographie systématique des restes de peinture retrouvés sur la pierre, l’enduit et la sculpture architecturale de l’église du monastère, conservés sur place. De plus, des fragments de sculpture issus de précédentes fouilles sont nettoyés de façon systématique dans le laboratoire du Service archéologique et photographiés à des fins de documentation.

En mai 2020, des sondages ont également été menés dans l’ancienne église du monastère (ill. 2). Ils ont révélé que l’immense nef de l’église n’avait jamais été achevée. Les découvertes archéologiques ont confirmé les sources écrites selon lesquelles ce monastère n’avait jamais vraiment prospéré et les quelques moines qui l’habitaient chantaient l’office dans une coque d’église inachevée. Ainsi Rüeggisberg est-il un autre prieuré clunisien, après celui de l’île Saint-Pierre, doté d’une église inachevée. Le fait que l’ordre religieux qui possédait tant de vastes monastères en France n’a guère érigé de filiales dignes de ce nom dans l’espace alémanique ne peut être le fruit du hasard.

Une autre exposition permanente viendra enrichir le musée en 2021, de même qu’un nouveau parcours de visite avec des panneaux d’information, ainsi qu’une publication présentant les résultats des recherches.

Aperçu du musée du monastère de Rüeggisberg et de son exposition temporaire. © Service archéologique du canton de Berne, Max Stöckli

Agrandir l'image Aperçu du musée du monastère de Rüeggisberg et de son exposition temporaire. © Service archéologique du canton de Berne, Max Stöckli

Sondages réalisés en 2020 dans l’ancienne nef de l’église du monastère de Rüeggisberg. Derrière les échafaudages en arrière-plan, on distingue les murs du bras septentrional du transept et, à droite, un bâtiment moderne installé sur les soubassements de l’aile ouest du couvent. © Service archéologique du canton de Berne, Urs Ryter

Agrandir l'image Sondages réalisés en 2020 dans l’ancienne nef de l’église du monastère de Rüeggisberg. Derrière les échafaudages en arrière-plan, on distingue les murs du bras septentrional du transept et, à droite, un bâtiment moderne installé sur les soubassements de l’aile ouest du couvent. © Service archéologique du canton de Berne, Urs Ryter


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.erz.be.ch/erz/fr/index/direktion/organisation/amt_fuer_kultur/newsletter_kultur_abonnieren/ausgabe_5_2020/wanderausstellung.html