Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Fachwerk: Visites guidées à Gléresse, Gerzensee et Courtelary

A l’occasion du dixième anniversaire du Prix des monuments historiques, la série de visites guidées intitulées « Fachwerk : venir pour voir » est presque entièrement consacrée aux personnes et institutions récompensés par un Prix du dixième anniversaire

Grâce aux travaux de conservation et d’amélioration réalisés par les lauréats et lauréates 2019, le public peut lui aussi profiter d’éléments précieux et enrichissants de notre environnement construit. Le 8 juin, Martine et Sigmund von Wattenwyl ont proposé une visite guidée à travers le château d’Oberdiessbach. Les prochaines visites seront proposées à Gléresse, Gerzensee et Courtelary.

Programme Fachwerk, venir pour voir. (PDF, 2 Mo, 7 pages)

Gléresse : bien plus que de simples façades

Cette église du style gothique tardif sise au milieu des vignobles au-dessus de Gléresse offre non seulement un décor de carte postale, mais est également un site très prisé pour les mariages. On y jouit d’une vue magnifique sur un paysage de culture et d’habitation centenaire encore intact. A Gléresse, la protection du paysage et du patrimoine architectural est ancrée dans la tradition. Sans l’engagement de la population et des autorités, cette petite commune aurait certainement suffoqué sous des projets immobiliers et routiers. Aujourd’hui encore, le village mérite sa réputation d’être l’un des endroits le plus pittoresque de Suisse. Bien rangées le long des petites ruelles pavées, de simples maisons vigneronnes côtoient d’imposantes résidences secondaires. Mais l’intérêt du lieu ne s’arrête pas à ses façades. En effet, elles cachent bien souvent de vrais bijoux architecturaux. La commune accorde un soin particulier au patrimoine architectural et inclut toutes les parties dans le dialogue. Le 22 juin, elle peut être découverte dans le cadre de trois visites thématiques.

Samedi 22 juin

Point de rencontre : stand d’information Bärenplatz, début des visites à 11 h 15, 13 h 15 et 14 h 15 (durée d’environ 45 minutes).

Guides : Walter Rey (ancien urbaniste), Ulrich Berger (ancien maire), H. C. Affolter et Elisabeth Schneeberger (Service des monuments historiques)

TP : depuis Bienne à 9 h 50, 10 h 50, 12 h 50 et 13 h 50

Programme détaillé.

Gerzensee : art nouveau et odeur de foin

Le « Rütimatt » à Gerzensee est composé d’un corps d’habitation Art nouveau et d’une ferme typique. Comme cela arrivait souvent à l’époque, ici aussi espaces de travail et lieu d’habitation sont sous un même toit. Là où on pourrait s’attendre à trouver le potager de l’exploitation agricole, il y a un bassin rond. Une grotte artificielle fraîchement restaurée se trouve par ailleurs droit devant la porte d’entrée : le Rütimatt a des allures de villa luxueuse dans le style d’une maison de campagne anglaise.

Les propriétaires de Rütimatt, Brigitte et Peter Tschannen, gèrent actuellement la ferme à deux, avec l’aide d’auxiliaires à temps partiel. Ils s’engagent aussi grandement pour la maintenance et la restauration de cette structure hors du commun. Au lieu d’adapter le bâtiment à leurs besoins, la famille n’a eu de cesse d’adapter sa vie de famille plurigénérationnelle à la bâtisse. Durant ces vingt dernières années, les propriétaires ont entrepris des travaux de maintenance et de restauration importants. Grâce à tout le soin apporté au monument, ils ont posé une base solide pour les personnes qui reprendront le Rütimatt après eux. Le 18 juillet, il sera possible de visiter ces lieux hors du commun en compagnie des propriétaires.  

Jeudi 18 juillet

Point de rencontre : Rütigässli 12, 18 h 00 (Durée : env. 1 heure)

Guides : Peter Tschannen (propriétaire), Matthias Trachsel et Rolf Weber (Service des monuments historiques du canton de Berne)

TP : depuis Berne à 17 h 16, bus 17 h 36 depuis la gare de Wichtrach jusqu’à « Gerzensee Dorf », ensuite 15 minutes à pied

Courtelary : En attendant le Prince

Pendant plusieurs décennies, la fabrique Langel était l’incontournable acteur de l’histoire industrielle du vallon de Saint-Imier. Au cours du 20e siècle, un fulgurant développement économique lié à la machine-outil et à l’horlogerie marque l’histoire du Jura bernois. Fondée en 1906 par Robert Langel, la fabrique spécialisée dans la production d’étampes et de blocs à colonnes participe à cette success story dans une usine flambant neuve construite en 1917 au nord de la maison de maître qui appartenait déjà à la famille.

Le 26 février 1997, les machines sont arrêtées à l’usine Langel. Silence n’est cependant pas synonyme d’abandon. Depuis de nombreuses années, Liliane Wernli-Langel, la propriétaire des lieux, s’active pour maintenir la fabrique Langel en l’état. Elle ne voulait pas dilapider ce patrimoine qui faisait partie de l’histoire de sa famille mais également de la région. Les importants travaux d’entretien concernent l’ensemble de la propriété. Pour l’heure, des projets touristiques liés à la mise en valeur de ce lieu et des collaborations avec des amoureux du patrimoine confortent la propriétaire dans son choix de ne pas avoir vendu, transformé ou démoli l’usine Langel. Le 22 août, les portes de l’usine vont s’ouvrir pour nous.

Jeudi 22 août

Rendez-vous : Grand-Rue 49a, devant l’usine, 18 h (durée env. 1 h)

Visite guidée : Liliane Wernli-Langel (propriétaire), René Koelliker (Service des monuments historiques du canton de Berne)

Accès : Train régional de Bienne, départ 17.20 h, puis 5 min à pied


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.erz.be.ch/erz/fr/index/direktion/organisation/amt_fuer_kultur/newsletter_kultur_abonnieren/ausgabe_4_2019/ortstermin_fachwerk.html