Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Edition 2/2020

Chers acteurs et actrices culturels, chers organisateurs et organisatrices,

Chers collaborateurs et collaboratrices des institutions culturelles, chers bénévoles

La Suisse se trouve actuellement dans une situation hors du commun. Le confinement auquel nous contraint la pandémie frappe de plein fouet le secteur de la culture et ce, dès les premières heures. Il est encore difficile d’estimer quel impact il aura sur la vie culturelle. Mais je peux déjà très bien imaginer ce que cela signifie pour les personnes touchées, quand tout à coup les contrats sont annulés et que plus rien ne se présente à l’horizon, quand les écoles ne réservent plus d’offres de médiation culturelle, quand soudain il n’existe plus de demande pour l’équipement ou la restauration dans les musées, quand les représentations pour lesquelles des répétitions ont été menées au prix de grands efforts n’ont finalement pas lieu, quand les organisateurs et organisatrices n’ont plus personne à qui vendre leurs billets.

Nous devons, au niveau politique et des affaires courantes de notre Office de la culture, apporter notre aide pour atténuer les conséquences, et ce le plus rapidement possible, et tout faire pour préserver la diversité de la vie culturelle.

En tant que directrice de la culture, il est de mon rôle de mettre tout en œuvre pour que nous réussissions à surmonter cette crise. Le Conseil-exécutif a alloué 15 millions de francs du Fonds de loterie pour contribuer à la mise en œuvre des mesures de la Confédération. Par ailleurs, je peux compter sur l’Office de la culture et sur sa Section Encouragement des activités culturelles, qui font tout leur possible pour atténuer les répercussions de cette crise. Pendant les dix derniers jours, les collaborateurs et collaboratrices, soutenus par une task force, ont remué ciel et terre pour que, dès aujourd’hui, les demandes d’aide puissent être réceptionnées et traitées. Nous sommes prêts à aider à la mise en œuvre des autres instruments de la Confédération dans les situations d’urgence et à appliquer les mesures visant à réduire les dommages dans le secteur de la culture.

Il est cependant clair pour moi aujourd’hui que les personnes concernées peuvent non seulement compter sur les aides de l’Etat, mais aussi sur le soutien de la population. Sensibiliser chaque personne et encourager la cohésion au sein de la société : ne s’agit-il pas là de deux motivations cruciales pour l’encouragement des activités culturelles de la part de l’Etat ? Cela peut paraître paradoxal : même si le secteur de l’événementiel est aujourd’hui paralysé, nous nous rendons compte, d’une manière existentielle, que la vie culturelle est une réalité chez nous. Les gens prennent leurs responsabilités, se montrent solidaires, réfléchissent et discutent de cette situation difficile afin de pouvoir agir de manière appropriée.

Or, le théâtre, la littérature, le cinéma, la musique ou la danse ne nous confrontent-ils pas constamment aux questions fondamentales de notre condition d’être humain ? Si nous pouvons bénéficier aujourd’hui des offres culturelles, c’est en particulier grâce à vous et aux générations de créateurs et créatrices, de médiateurs médiatrices, et de chercheurs et chercheuses qui nous ont précédés.

Je vous remercie du fond du cœur pour votre dévouement et votre persévérance, précieux en ces temps troublés !

Christine Häsler

Conseillère d’Etat

Directrice de l’instruction publique et de la culture


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.erz.be.ch/erz/fr/index/direktion/organisation/amt_fuer_kultur/newsletter_kultur_abonnieren/ausgabe_2_20200.html