Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Edition 3/2020

Retour progressif à la normale et cinquantenaire

Doucement, progressivement, nous revenons à la normale. Alors que les manifestations ne seront autorisées que début juin (même si nous ne savons pas encore jusqu’à quelle taille), les musées et les bibliothèques peuvent recommencer à respirer. C’est avec grand soulagement qu’ils ont appris fin avril qu’ils pourraient rouvrir leurs portes dès le 11 mai déjà. Enfin, les expositions gelées à la mi-mars seront de nouveau présentées au public. Comme les musées bernois l’ont fait savoir le week-end des 14 et 15 mars, soit juste avant le confinement, ils sont en mesure de respecter sans problème les mesures de protection et d’assurer la sécurité du public et de leur personnel. L’Office de la culture croise les doigts pour la réouverture des expositions !

Ces assouplissements permettent aussi au Service archéologique du canton de Berne (SAB) de reprendre les activités qu’il organise dans le cadre de son cinquantenaire.

Hans Grütter, premier archéologue cantonal de Berne, a débuté ses activités en mars 1970. L’automne précédent, le Grand Conseil avait en effet approuvé à l’unanimité le décret visant la création du Service archéologique. Ce qui me fascine dans le travail de ce service, ce sont non seulement les nombreuses découvertes et objets de toutes les époques et régions, mais aussi le grand professionnalisme dont font preuve les collaborateurs et collaboratrices du SAB. Depuis 50 ans, ces derniers sont chargés de protéger, d’étudier et de conserver le patrimoine archéologique ainsi que de transmettre des informations à son sujet. Le principe des fouilles de sauvetage est déterminant pour leur travail : seul le matériel archéologique qui ne peut pas être protégé en terre est étudié, car il est appelé à être détruit. Le mandat légal du SAB est plus important que jamais : toute perte de patrimoine archéologique est irréparable, qu’elle soit due à l’érosion naturelle des sols, au changement climatique, à des projets de construction, à l’agriculture et à la sylviculture ou encore à des fouilles illégales. Et chaque perte nous prive de la possibilité de mieux connaître la riche histoire de notre habitat millénaire.

Cette année, le SAB fait jouer l’un de ses atouts : il transmet ses connaissances au public grâce à des publications, des portraits vidéo et une exposition itinérante. Ainsi, des objets particulièrement intéressants seront présentés dans les régions où ils ont été trouvés. Les premières étapes de l’exposition ont dû être annulées en raison de la pandémie de coronavirus, mais l’exposition pourra enfin être lancée le 19 juin 2020 à Langenthal. Nous présentons toutes nos félicitations au SAB et espérons que les intenses préparatifs en lien avec le cinquantenaire porteront leurs fruits.

Hans Ulrich Glarner, chef de l’Office de la culture du canton de Berne


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.erz.be.ch/erz/fr/index/direktion/organisation/amt_fuer_kultur/newsletter_kultur_abonnieren/ausgabe_2_2020.html