Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Nouvelle édition : 21e volume sur la fouille de Douanne

Environ 35 ans après avoir achevé ses évaluations, le Service archéologique publie désormais le rapport final relatif aux fouilles néolithiques de Douanne. Réalisée entre 1974 et 1976, ce fut la première fouille de grande envergure dans le canton de Berne. L’étude entreprise de 1976 à 1982 a servi de référence.

En 2018, le volume 21 de la série de publications « Die neolithischen Ufersiedlungen von Twann » présente le rapport final des fouilles et de l’étude menées entre 1974 et 1982 à Douanne. La monographie dresse le bilan et donne un bon aperçu des résultats complets des recherches réalisées. Le commentaire de 30 pages rédigé en 2017 par l’auteur Werner E. Stöckli, qui fut responsable des fouilles, replace les résultats dans le contexte de la recherche actuelle.

En raison du projet de construction de la route nationale N5 Neuchâtel-Bienne, des fouilles de grande envergure ont eu lieu vers la gare de Douanne de 1974 à 1976. Pendant toute la durée des fouilles, des restes de 21 villages du Néolithique, datant du IVe siècle av. J.-C., ont pu être étudiés. Une grande partie des sites palafittiques de Douanne a pu être conservée et est classée depuis 2011 parmi les « Sites palafittiques préhistoriques autour des Alpes » au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Avec plus de 90 collaborateurs et collaboratrices actifs, la fouille de Douanne a été la première fouille de grande envergure prise en charge par le Service archéologique du canton de Berne. Elle a aussi représenté un élément décisif pour la création du Service archéologique, qui a démarré officiellement ses activités en 1970. Il n’était pas encore question d’ouvrir un tel service lors de la phase de planification de la fouille de Douanne dans les années 1960.

Immédiatement après la clôture des travaux, les découvertes et les résultats des fouilles ont été soumis à une analyse détaillée entre 1976 et 1982. C’était la première fois qu’une telle quantité d’objets était étudiée : environ 250 000 objets en céramique, 200 000 ossements, 22 000 artéfacts en pierre, en bois animal ou en os et près de 7000 échantillons de bois. La quantité et la qualité des objets, de même que les nouvelles méthodes employées, ont permis une réévaluation de l’évolution préhistorique du 39e au 29e siècle av. J.-C. et marqué de leur empreinte l’archéologie néolithique en Suisse jusqu’à aujourd’hui.

Couverture de la publication « Die neolithischen Ufersiedlungen von Twann », volume 21. 
© Service archéologique du canton de Berne.

Agrandir l'image Couverture de la publication « Die neolithischen Ufersiedlungen von Twann », volume 21. © Service archéologique du canton de Berne.

Coupe de la fouille menée de 1974 à 1976 à Douanne. On distingue nettement les couches archéo-logiques de la civilisation du Néolithique, plus foncées, avec les pieux correspondants ainsi que, de part et d’autre, les dépôts de craie lacustre. © Service archéologique du canton de Berne.

Agrandir l'image Coupe de la fouille menée de 1974 à 1976 à Douanne. On distingue nettement les couches archéo-logiques de la civilisation du Néolithique, plus foncées, avec les pieux correspondants ainsi que, de part et d’autre, les dépôts de craie lacustre. © Service archéologique du canton de Berne.


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.erz.be.ch/erz/fr/index/direktion/organisation/amt_fuer_kultur/archive/ausgabe_7_2018/neuerscheinung_twann.html