Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Le canton de Berne décernera les prix de littérature de langue allemande le 18 juin prochain

La création littéraire de la saison 2012-2013 dans le canton de Berne est riche et diversifiée. Le jury, composé des membres de la commission de littérature de langue allemande du canton de Berne, a étudié et évalué plus de 50 travaux d’auteurs et auteures bernois. Pouvaient être primés des ouvrages publiés relevant de tous les genres littéraires, des pièces de théâtre jouées en public, des livres ou pièces audio ainsi que toutes les formes de spoken word. Les travaux distingués reflètent cette diversité.
En 2013, la commission va décerner six prix de littérature dotés chacun de 10 000 francs ainsi qu’un prix Trouvaille doté de 3 000 francs.

Tanikawa Shuntarō, le plus connu des poètes japonais contemporains, a réalisé un poème en chaîne ou renshi dans le cadre d’échanges avec le poète bernois Jürg Halter. Le fruit de cette collaboration inhabituelle et surprenante, qui s’est étendue sur quatre années, est aujourd’hui salué par un prix de littérature

La commission de littérature de langue allemande du canton de Berne décerne également un prix de littérature à Händl Klaus pour son livret complétant l’opéra « Thomas ». Ce texte est un travail bouleversant et dense sur la mort, dans lequel Händl Klaus a su s’affranchir de toute sentimentalité et plonger son lecteur avec insistance dans la thématique complexe de la mort et de la tristesse.

Li Mollet est quant à elle récompensée pour son ouvrage « sondern », qui rassemble de courts textes en prose obéissant à une forme quasi géométrique stricte. Avec des mouvements sobres et graciles, Li Mollet évoque des images envahissantes qu’elle oppose à un « sondern », une autre chose, précise et lyrique.

C’est dans un tout autre style, à la fois divertissant, captivant et suggestif que Jonas Lüscher décrit l’apocalypse de notre époque dans son premier ouvrage intitulé « Frühling der Barbaren » : l’effondrement du marché monétaire et l’implosion d’un mariage opulent de banques. Un évènement inouï conté dans la plus pure tradition de la nouvelle, dans un style élégant, déversant en filigrane une critique ironique et violente de notre civilisation.

Wolfram Höll, auteur de 27 ans ayant étudié la littérature et le théâtre à la Haute école des arts de Berne (HEAB), est distingué pour sa production « und dann ». Cette pièce de théâtre originale nous parle, à travers les yeux d’un enfant, d’hommes, de moments et de lieux qui ne sont plus. La rime enfantine de Höll sur la perte, à la fois mystérieuse et mélancolique, éblouit par sa force, les images qu’elle suggère et une musicalité étonnante.

Michael Fehr, un autre diplômé de l’Institut littéraire suisse de Bienne, brille quant à lui par son spoken script « Kurz vor der Erlösung. Siebzehn Sätze », sa première publication. Dans son texte, Fehr a recours à une toute nouvelle forme d’expression littéraire et fait preuve d’une grande originalité dans le maniement de la langue. Son style fort se trouve quelque part entre le lyrisme, le spoken word et la prose.

Le prix Trouvaille est attribué à l’écrivain Achim Parterre, né à Bienne et vivant désormais à Langnau, pour l’idée et la conception de la compilation de spoken word « aber hütt. Eine Hommage an Ernst Eggimann ». Ce CD rassemble les principaux représentants de la scène bernoise du spoken word dans un dialogue poétique avec le père fondateur du mouvement.

Nota bene

La remise des prix officielle, qui vous permettra notamment d’entendre des extraits des travaux primés lus par leurs auteurs et auteures, aura lieu le mardi 18 juin 2013 à 20 h à la Dampfzentrale de Berne. Elle sera suivie d’un apéritif.


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.erz.be.ch/erz/fr/index/direktion/organisation/amt_fuer_kultur/archive/ausgabe_4_2013/der_kanton_bern_verleihtsiebenliterarischeauszeichnungen.html