Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Le second volume consacré à l’ancienne verrerie de Court est disponible

Verres fragmentés issus de l’ancienne verrerie de Court, Pâturage de l’Envers BE.

Agrandir l'image Verres fragmentés issus de l’ancienne verrerie de Court, Pâturage de l’Envers BE. Crédit iconographique : Service archéologique du canton de Berne, Badri Redha.

Entre 2000 et 2004, à l’occasion des fouilles de Court, Pâturage de l’Envers, de nombreux fragments d’objets en verre, des déchets de production, de même que des vestiges de l’ancienne verrerie (1699–1714) sont apparus. Grâce à l’étude scientifique du matériel archéologique, il est désormais possible d’envisager le spectre des productions verrières du site, mais aussi de préciser la composition des verres et d’appréhender les fours de fusion et de recuisson en tant que système.

Le verre de couleur verte constitue plus de 75 % de la production, dont une grande partie est dévolue au vitrage, en particulier aux cives. En parallèle, la verrerie réalisait aussi des contenants pharmaceutiques et des verres à boire, en particulier des gobelets moulés, décorés de gouttes ou de verrues circulaires, et des coupes à jambe en balustre creux imitant des modèles vénitiens. Les verres de table incolores représentent moins d’un quart de la production. Les bouteilles de vin sont aussi présentes, mais leur fabrication sur place demeure incertaine.

Un axe de recherche particulier de l’étude interdisciplinaire est consacré à la composition chimique des verres. Parmi les deux groupes de verre identifiés, soit le verre ordinaire de teinte vert clair à vert foncé et le verre incolore, ce dernier servit principalement à la réalisation de verre de table de qualité supérieure. La préparation plus complexe de ce type de verre explique peut-être sa moindre représentation au sein des trouvailles.

Le système thermique de la verrerie a pu être reconstitué sur la base des vestiges et des matériaux mis en œuvre. Le four de fusion était monté en briques réfractaires confectionnées dans une argile sidérolithique aux excellentes qualités thermiques, et les arches à recuire qui le flanquaient étaient formées de briques de terre cuite moins résistantes.

Aux deux volumes consacrés à la verrerie de Court, Pâturage de l’Envers s’ajouteront en 2014 deux volumes de catalogue qui présenteront le corpus céramique (pots à recuire et vaisselle culinaire) d’une part, et les objets en verre, en métal et en os d’autre part. Ils achèveront la publication de cette vaste étude scientifique.

Christophe Gerber et al., Court, Pâturage de l‘Envers : Une verrerie forestière jurassienne du début du 18e siècle. Volume 2 : Des matières premières aux productions. Approches historiques, techniques et archéométriques. Service archéologique du canton de Berne, Berne 2012. 304 pages, 204 illustrations en couleurs. Prix: CHF 46.–. ISBN 978-3-907663-36-3.

A retirer en librairie ou auprès de buch@rubmedia.ch, Tel. 031 380 14 80

 


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.erz.be.ch/erz/fr/index/direktion/organisation/amt_fuer_kultur/archive/ausgabe_4_2012/zweiter_band_zurehemaligenglashuettevoncourtpaturagedelenvers.html