Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Subventions culturelles « Changement de perspectives » : Le canton soutient sept projets de coopération

Un jury a sélectionné sept projets parmi 41 candidatures reçues dans le cadre de sa priorité d’encouragement « Changement de perspectives – Subventions d’impulsion en faveur de projets de coopération ». Les projets encouragent les acteurs culturels à collaborer avec d’autres milieux de la société. Ce changement de perspectives est bénéfique aux participants comme à un large public. Un des objectifs de la Stratégie culturelle 2018 du canton est de renforcer la participation culturelle.

En mettant au concours des subventions d’impulsion, l’Office de la culture du canton de Berne donne une orientation ciblée à son activité d’encouragement de projets culturels. C’est la troisième fois que ces subventions sont accordées en lien avec la priorité d’encouragement « Changement de perspectives – Subventions d’impulsion en faveur de projets de coopération ».

Le but du concours est d’amener les acteurs culturels (institutions, organismes, individus) à collaborer avec les acteurs d’autres milieux de la société (sport, social, protection de l’environnement). L’Office de la culture entend ainsi renforcer la participation culturelle de larges pans de la population tout en intensifiant le dialogue entre les acteurs de ces différents milieux.

Le concours a rencontré un vif succès puisque 41 organismes culturels ont soumis un projet de coopération en vue d’obtenir une subvention. La palette des partenaires choisis est très large : elle va d’associations professionnelles locales à des clubs sportifs en passant par des employés de l’administration ou des scientifiques. Le nombre de partenariats envisagés est lui aussi très variable. Quelques candidats envisagent même de travailler sur un projet avec une douzaine d’organismes.

Les sept membres du jury ont sélectionné sept projets qui les ont séduits par leur caractère novateur, leur créativité et leur souci de développement durable. La somme de 251 000 francs sera répartie entre eux pour que les projets de coopération puissent être mis en œuvre.

Fotoforum Pasquart, projet Photographie, mémoire et bonheur (18 000 francs)

Les occupants de deux résidences pour personnes âgées à Bienne s’interrogent avec les médiatrices culturelles du Photoforum sur les liens entre le bonheur, le souvenir et la photographie. Le projet fera l’objet d’une exposition ouverte au public.

Projet Kidswest In Aktion (20 000 francs)

Les responsables du projet donnent la possibilité depuis plusieurs années à des enfants et à des jeunes de différentes nationalités de s’essayer à des formes variées de création culturelle et de devenir eux-mêmes actifs sur le plan artistique. Une série de projets sont prévus dans les deux ans à venir, avec des EMS, avec la police et avec des élus politiques.

Journées photographiques de Bienne, projet Promotion de la santé au travers de la participation culturelle (20 000 francs)

Dans un programme ramifié, des femmes issues de l’immigration abordent le sujet de la santé mentale en utilisant le support de la photographie pour effectuer un travail approfondi. Le projet est développé par les médiatrices culturelles des Journées photographiques de Bienne en collaboration avec l’association nationale « femmesTische ».

Dino Rigoli, « amt für wahrnehmung », projet CORVO (25 000 francs)

Le plasticien Dino Rigoli et Stadtgrün Berne nous font découvrir le corbeau freux sous un nouveau jour. Peu apprécié des agriculteurs en raison des dégâts qu’il peut provoquer aux jeunes cultures, ce volatile se révèle intelligent et sociable. Une webcam, une tour d’observation et une bande dessinée amènent riverains et passants à s’intéresser à lui d’un peu plus près.

Musée historique de Berne, projet Sayra – Les réfugiés deviennent guides de musée (50 000 francs)

Des personnes qui ont fui leur pays sont formées pour devenir guides de musée. Leurs expériences personnelles et leur regard nouveau sur les collections extra-européennes permettent d’aborder les œuvres différemment. Le partenaire du projet est l’association « Multaka Berne », qui se propose de renforcer le dialogue entre les demandeurs d’asile et la population locale.

Musée du château de Berthoud, projet Kultur-Gut-Leben (58 000 francs)

Le Musée du château de Berthoud collabore avec Pro Burgdorf, l’association des détaillants, des prestataires de services et des commerçants locaux, pour valoriser leur patrimoine culturel commun en exposant des objets de sa collection dans des boutiques et des ateliers de la ville. Il établit ainsi de nouveaux liens entre passé et présent, entre objets muséaux et objets du quotidien.

Atelier ROHLING, projet Problem / Gelegenheit_Ein Zusammenspiel (60 000 francs)

« Malade mental », « handicapé », « réfugié »… ces étiquettes nous font oublier que les individus ont des qualités, un bagage intellectuel, des capacités. Développé en partenariat avec l’Église catholique de la région de Berne, le projet propose, en mêlant travail socioculturel et productions artistiques, d’attirer l’attention sur des individus qui vivent habituellement en marge de la société.

Encourager la participation culturelle est une ligne de force de la Stratégie culturelle 2018, dont le Grand Conseil a pris connaissance le 20 mars 2018. Élaborée par la Direction de l’instruction publique avec la participation d’acteurs de la création culturelle et d’organismes d’encouragement de la culture du canton de Berne, elle a été approuvée par le Conseil-exécutif. Elle entre maintenant en vigueur et servira d’instrument de promotion de la culture cantonale ces prochaines années. La Stratégie culturelle 2018 définit de nouvelles priorités, mais conserve les éléments de la précédente stratégie qui ont fonctionné. Ses objectifs principaux sont de renforcer la diversité culturelle, d’encourager le bilinguisme ainsi que de conserver le patrimoine culturel et de le rendre accessible.

Nota bene

Un jury de spécialistes

Le jury était composé de sept personnes issues des milieux de la culture et de la science. Ses membres appartenant à l’administration – Hans Ulrich Glarner, chef de l’Office de la culture du canton de Berne et président du jury, Sibylle Birrer, cheffe de la Section Encouragement des activités culturelles – étaient entourés de cinq spécialistes extérieurs : Axel Roduit, responsable du service de la culture de la commune de Meyrin, Petra Miersch, membre du fonds de soutien Engagement Migros, Beat Hächler, directeur du Musée alpin suisse, Valérie Meylan, présidente de la Commission intercantonale de littérature, et Rohit Jain, scientifique associé de l’Université de Zurich.


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.erz.be.ch/erz/fr/index/direktion/organisation/amt_fuer_kultur/archive/ausgabe_3_2018/perspektivenwechsel.html