Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Evaluation finale du programme « Education et culture » : médiateurs culturels compétents

Par l’intermédiaire de la médiation culturelle en milieu scolaire, des artistes incitent les enfants et les adolescents à porter un regard sur le monde qui ne s’arrête pas aux manuels de français ou de mathématiques. Les acteurs et actrices culturels, qui donnent aux élèves la possibilité d’être en contact immédiat avec la culture sous toutes ses formes, les aident à élargir leur horizon en les affranchissant de toute obligation de réussite. En outre, la participation commune à des projets artistiques permet aux jeunes de prendre confiance en eux et de renforcer leur sentiment d’appartenance. Tels sont les principaux résultats de l’évaluation finale portant sur la phase pilote de quatre ans du programme « Education et culture », dont les prestations et effets ont été examinés par l’entreprise Interface et jugés positifs. Vous trouverez un résumé du rapport final en ligne.

Le travail fourni par les acteurs et actrices culturels engagés dans les écoles a été reconnu. Le professionnalisme dont ils font preuve dans leur domaine de même que leurs compétences pédagogiques ont en effet été jugés convaincants. A cet égard, citons en exemple leur manière d’interagir avec les élèves en fonction de l’âge de ces derniers. Il ressort toutefois de l’évaluation que des méthodes de travail et des visions du monde différentes ont parfois conduit à des tensions dans la collaboration entre les membres du corps enseignant et les artistes. Le programme « Education et culture » s’attachera donc à l’avenir à soutenir davantage la compréhension mutuelle entre les divers intervenants.

Instauration d’un standard de qualité et gain de notoriété

Quatre  enseignants et enseignantes sur cinq ont déclaré être très satisfaits de la qualité et de la diversité des projets culturels, qu’ils ont pu choisir parmi près de 300 offres publiées sur la plateforme Internet du programme. Les auteures de l’évaluation ont d’ailleurs écrit que cette plateforme avait contribué à instaurer un standard de qualité en matière de médiation culturelle. Le programme se distingue également par sa portée. En effet, il est connu dans l’ensemble du canton et utilisé dans des classes de toutes les régions, de tous les niveaux et de toutes les langues. Au demeurant, la partie francophone du canton a été représentée à un taux légèrement plus élevé que la moyenne si l’on considère le nombre de demandes de bons culturels proportionnellement au nombre d’habitants.

La majorité des offres culturelles (près de 60 %) ont été utilisées par des écoles primaires (3e à 8e années). 20 % des demandes ont émané d’enseignants et enseignantes de 9e, 10e ou 11e années. Enfin, 10 % des offres ont été sollicitées par des classes enfantines ; la fraction restante se répartit entre les gymnases et les écoles professionnelles. S’agissant de l’utilisation des offres en fonction du domaine artistique, l’évaluation montre que près de trois quarts des bons ont été émis en faveur de projets ayant trait à la musique, au théâtre et à la danse. 

Musique d’avenir

L’évaluation se termine par sept recommandations pour l’avenir, dont la première est « reconduire le programme Education et culture ». L’équipe du programme ainsi que sa responsable, Susan Herion, se félicitent de ce bilan positif. Il signifie non seulement que le programme est bénéfique aux enfants et aux adolescents, mais également qu’il offre un champ d’activité passionnant aux acteurs et actrices culturels.


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.erz.be.ch/erz/fr/index/direktion/organisation/amt_fuer_kultur/archive/ausgabe_3_2014/schlussevaluationbildungundkulturkompetentekulturvermittelnde.html