Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Les plus anciennes maisons en bois de l’Oberland bernois

Au cours des trois dernières années, le laboratoire dendrochronologique du Service archéologique du canton de Berne nous a réservé un certain nombre de surprises avec ses datations du premier site palafittique sur les rives du lac de Thoune et de vestiges de l’Age de fer découverts près de l’île St-Pierre ou à Orpond. Depuis la reprise des données du laboratoire dendrochronologique Egger en 2015, l’analyse de constructions historiques est devenue une priorité supplémentaire.

Suite à la datation étonnamment ancienne (1479) d’une maison en madriers située à Oberried am Brienzersee, il est devenu important de savoir quelles sont les maisons les plus anciennes encore préservées dans l’Oberland bernois. On considère généralement que la « Heidenkreuz », une poutre centrale dans le gable de constructions très anciennes, est un élément datant plus ou moins de l’an 1500. On recense aujourd’hui une vingtaine de constructions de ce type dans le canton de Berne, en particulier dans l’Oberland occidental. Les données récoltées grâce à la datation dendrochronologique d’une partie de ces bâtiments ont livré des informations plus précises et confirmé leur âge avancé : les objets analysés sont tous datés d’une période allant de 1456 à 1509.

L’Oberland oriental compte également des constructions en bois similaires, mais sans « Heidenkreuz », telle la maison construite peu après 1479 à Oberried ou encore le bâtiment construit en 1498 à Brienz. Peut-on en conclure qu’il y a aussi des constructions anciennes sans « Heidenkreuz » dans l’Oberland occidental ?

Il est tout à fait envisageable que certains bâtiments à l’air ancien et insignifiant de l’Oberland bernois remontent au XVe siècle. Des analyses devront démontrer si l’on y trouve des constructions en bois bien plus anciennes encore, comme dans les vallées valaisannes voisines ou en Suisse centrale. On obtient les meilleurs résultats en réunissant la dendrochronologie et l’étude du bâti. Les domaines d’étude de la dendrochronologie au sein du Service archéologique se sont étendus au Moyen-Age ainsi qu’à l’époque moderne et la collaboration avec le Service des monuments historiques est plus étroite que jamais. Le futur s’annonce donc très prometteur.

Isolée du reste du monde, elle a résisté à l’épreuve du temps. La maison « Acherli » sise à la Hinterseestrasse à Lauenen a été bâtie peu après l’an 1456. La « Heidenkreuz » est visible dans le gable. © Service archéologique du canton de Berne, Matthias Bolliger

Agrandir l'image Isolée du reste du monde, elle a résisté à l’épreuve du temps. La maison « Acherli » sise à la Hinterseestrasse à Lauenen a été bâtie peu après l’an 1456. La « Heidenkreuz » est visible dans le gable. © Service archéologique du canton de Berne, Matthias Bolliger


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.erz.be.ch/erz/fr/index/direktion/organisation/amt_fuer_kultur/archive/ausgabe_2_2018/dendrolabor.html