Suchbereich

Stichwörter von A bis Z

Navigation


  • Français


L’école obligatoire dans la partie germanophone du canton de Berne

L’essentiel en bref

Généralités

La scolarité obligatoire dure en principe onze ans. L’entrée à l’école enfantine, à la Basisstufe ou au cycle élémentaire se fait lorsque l’enfant a 4 ans (date de référence : 31 juillet). Après sa scolarité obligatoire, l’adolescent ou l’adolescente peut suivre une formation qui dure entre deux et quatre ans et lui permet d’apprendre directement un métier, ou il ou elle peut commencer un cursus en école moyenne.

Grafik Schulsystem

* La numérotation des années scolaires employée dans la présente brochure correspond à la numérotation usitée dans la partie germanophone du canton de Berne et non à la numérotation HarmoS, qui débute en première année d’école enfantine.

Vous trouverez des informations supplémentaires sur les différents degrés scolaires au chapitre 2 « L’école obligatoire ».

  • Tous les enfants et tous les adolescents et adolescentes peuvent fréquenter gratuitement l’école obligatoire (école enfantine incluse) dans leur commune de domicile. Cette dernière met à disposition l’infrastructure nécessaire et fournit gratuitement aux élèves les moyens d’enseignement et les fournitures scolaires.
  • Les filles et les garçons sont scolarisés dans les mêmes classes et ont les mêmes objectifs de formation.
  • L’école obligatoire publique respecte la neutralité confessionnelle. Afin d’étendre la culture générale des jeunes et de les éduquer dans la tolérance et le respect des autres pensées et croyances, les différentes religions sont présentées au cours de l’enseignement. Pour offrir une meilleure compréhension de notre société et de notre culture, il est important de transmettre à tous les élèves un savoir de base sur les valeurs et traditions chrétiennes. C’est pourquoi les fêtes et coutumes chrétiennes ont également leur place en classe. La liberté de religion des enfants et des adolescents et adolescentes ainsi que de leurs parents est préservée.
  • Outre les établissements publics, il existe aussi des écoles privées. Elles sont payantes et doivent être autorisées par la Direction de l’instruction publique.
  • Les enfants et les adolescents et adolescentes souffrant d’un handicap peuvent, selon leurs capacités, fréquenter un établissement de la scolarité obligatoire ou une école spécialisée répondant à leurs besoins. Vous pouvez obtenir des informations sur les formes de scolarisation ou d’encouragement adaptées à votre enfant (même s’il a moins de 4 ans) auprès du Service psychologique pour enfants et adolescents de votre région :
    www.erz.be.ch/spe

Année scolaire et vacances

L’année scolaire débute à la mi-août et se termine début juillet. Les élèves ont 38 ou 39 semaines de classe par an. Les vacances scolaires sont réparties sur l’année.

  • Vacances d’automne en septembre/octobre : trois semaines
  • Vacances d’hiver en décembre/janvier : deux semaines
  • Vacances de sport : une semaine
  • Vacances de printemps en avril : deux semaines
  • Vacances d’été en juillet/août : cinq semaines

Votre commune vous indiquera les dates exactes des vacances scolaires ainsi que celles des jours fériés durant lesquels l’école est fermée. En règle générale, le calendrier des vacances est publié sur le site Internet de l’école.

Horaires

L’enseignement a lieu du lundi au vendredi. Une leçon dure 45 minutes. Chaque matin, au moins quatre leçons sont dispensées à la suite. Elles débutent et se terminent aux mêmes heures au sein de la commune (horaires blocs). L’après-midi, la durée d’enseignement varie (deux à quatre leçons). Selon la classe, un ou plusieurs après-midis par semaine sont libres. Les horaires de votre enfant pour l’année scolaire suivante sont communiqués par le maître ou la maîtresse de classe.

En tant que parents, vous devez veiller à ce que votre enfant fréquente l’enseignement selon les horaires correspondant à sa classe. Si un changement intervient dans les horaires, vous en serez informés à temps par l’école. Les parents sont responsables de leur enfant en dehors des heures d’enseignement ainsi que sur le trajet scolaire.

Voir aussi : « Absences et dispenses » et « Les parents et l’école ».

Ecole à journée continue

La commune propose, si la demande est suffisante, des modules d’école à journée continue pour les élèves qui ont besoin d’une prise en charge en dehors des heures d’enseignement.

Trois types de modules peuvent être proposés :

  • le matin avant le début des leçons
  • à midi, avec repas
  • l’après-midi après l’école ou lors des après-midis de congé

Les parents choisissent les modules en fonction de leurs besoins. Ces modules sont payants pour les parents. Les émoluments perçus auprès des parents sont fixés selon les revenus, la fortune et la taille de la famille.

Pour en savoir plus sur les écoles à journée continue, rendez-vous sur le site Internet ou adressez-vous au maître ou à la maîtresse de classe ou à la direction de l’école.

Pour obtenir des informations sur les autres offres d’accueil extrafamilial (crèches, parents de jour, etc.), vous pouvez vous adresser à votre commune ou consulter le site Internet.

Devoirs à la maison

L’apprentissage scolaire a lieu pendant l’enseignement. Les devoirs sont destinés à la préparation et à l’approfondissement des éléments abordés en classe. Ils ne servent pas à rattraper un retard ou à compléter un sujet d’enseignement à la maison. Les enseignants et enseignantes adaptent les devoirs aux compétences et capacités individuelles des élèves.

Les devoirs doivent pouvoir être réalisés sans l’aide des parents ou d’autres adultes.

Les enseignants et enseignantes peuvent donner des devoirs, qui ne doivent toutefois pas dépasser les durées prévues ci-dessous :
1re-2e année : 30 minutes par semaine
3e-6e année : 30 à 45 minutes par semaine
7e-9e année : 1 h 30 par semaine

Evaluation

L’évaluation sert à soutenir et à encourager votre enfant dans son apprentissage. Pour réaliser ses observations et mener son évaluation, l’enseignant ou l’enseignante se base sur les compétences fixées dans le Lehrplan 21.

Une fois par an, un entretien de bilan a lieu à tous les degrés scolaires avec le maître ou la maîtresse de classe, les parents et l’élève. Cette rencontre favorise les échanges personnels entre parents et membres du corps enseignant. Une discussion est engagée au sujet du développement de l’élève et de ses acquis. A cette occasion, la qualité du travail fourni par l’élève et sa bonne conduite sont reconnues et valorisées. L’occasion est aussi donnée d’aborder de façon directe les éventuelles situations problématiques et de se mettre d’accord sur la démarche à adopter pour les résoudre. Si la situation l’exige ou si les parents le souhaitent, l’école peut organiser des entretiens supplémentaires.


Les élèves de 2e année et ceux de la 4e à la 9e année reçoivent un rapport d’évaluation écrit établi à la fin de l’année scolaire, qui renseigne sur la maîtrise des objectifs d’apprentissage dans chaque discipline. A partir de la 4e année, les résultats des élèves sont aussi consignés sous forme de notes dans le rapport d’évaluation.

Au cours de l’année scolaire, les performances des élèves ne doivent pas nécessairement être évaluées uniquement au moyen de notes. Les enseignants et enseignantes peuvent aussi délivrer des appréciations (p. ex. « très bien ») ou rédiger de brefs commentaires.

Les notes vont de 1 à 6, 6 étant la meilleure note et une note inférieure à 4 signalant que les objectifs d’apprentissage n’ont pas été atteints. Des demi-points sont aussi attribués (p. ex. 5,5 ou 4,5).

De plus amples informations concernant les évaluations sont disponibles en plusieurs langues sur le site Internet.

Absences et dispenses

  • En tant que parent, vous informez les enseignants et enseignantes des raisons de l’absence de votre enfant : les absences prévisibles doivent être annoncées à l’avance. Pour des raisons de sécurité, il est important de signaler les absences imprévues le plus rapidement possible.
  • Les absences de votre enfant sont considérées comme excusées (autorisées) dans les cas suivants : maladie ou accident de l’enfant, maladie ou décès dans la famille, déménagement, consultation médicale.
  • Le nombre d’absences excusées et non excusées (leçons manquées) est noté dans le rapport d’évaluation ainsi que dans le certificat de présence.
  • Pour bénéficier d’une dispense, une demande écrite motivée doit être adressée à la direction d’école environ quatre semaines au préalable. Des dispenses peuvent être octroyées dans les cas suivants : fêtes religieuses importantes, événements familiaux importants, cours de langue et culture d’origine (LCO), stages d’information professionnelle, etc.
  • Les parents ont droit jusqu’à cinq demi-journées libres par année scolaire pour leur enfant. Durant ces journées, l’élève peut manquer l’école sans que vous ayez à en donner la raison. Il vous suffit de prévenir le maître ou la maîtresse de classe environ deux jours à l’avance.

Offres de formation et de loisirs complémentaires

L’enseignement obligatoire est complété par des offres scolaires facultatives, par exemple des activités musicales, des travaux manuels ou du théâtre.

Ces activités facultatives sont également gratuites pour les parents.

Les cours de langue et culture d’origine (LCO / HSK) permettent aux enfants et aux adolescents et adolescentes qui grandissent dans un contexte multilingue d’approfondir leurs connaissances dans leur langue première (langue du père ou de la mère) et dans la culture du pays d’origine de l’un ou l’autre de leurs parents. Ces cours sont organisés par les ambassades ou consulats des pays d’origine ou par des associations privées. Ils sont parfois payants. Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet sur le site Internet.

Les activités sportives et autres activités de loisirs destinées aux enfants et aux adolescents et adolescentes sont la plupart du temps proposées par des associations privées et basées sur le bénévolat. En général, une cotisation annuelle est demandée.

Les enfants et les adolescents et adolescentes peuvent apprendre à chanter ou à jouer d’un instrument dans les écoles de musique. D’autres offres en groupes sont disponibles, notamment pour les tout-petits.
Ces cours sont payants. La liste des écoles de musique reconnues par le canton de Berne est disponible sous : www.vbms.ch/ueber-uns/musikschulen/.

Votre commune vous fournira des informations plus complètes concernant les activités sportives et autres activités de loisirs proposées près de chez vous.

Santé

Les enfants et les adolescents et adolescentes sont examinés par le médecin scolaire de la commune à l’école enfantine, puis en 4e et en 8e années. Cet examen est obligatoire et gratuit. Les parents peuvent décider de faire examiner leur enfant par son médecin de famille à leur propres frais.

L’examen obligatoire par le médecin scolaire vise à détecter à temps des problèmes d’ouïe, de vue ou d’élocution ou encore des troubles moteurs ou de la posture. Si des examens complémentaires ou un traitement s’avèrent nécessaires, le médecin scolaire en informe les parents et discute avec eux de la démarche à adopter.

Le ou la dentiste scolaire contrôle par ailleurs régulièrement les dents des enfants et des adolescents et adolescentes. Cet examen est également obligatoire et gratuit. Si l’examen est réalisé par un ou une dentiste choisie par les parents, les frais seront remboursés conformément au tarif des soins dentaires scolaires appliqué par la commune. Si des soins sont nécessaires, les parents en sont informés. Les frais seront alors à leur charge. A l’école, les élèves apprennent aussi à prendre soin de leurs dents.

Veuillez informer le maître ou la maîtresse de classe si votre enfant souffre de maladies ou s’il doit prendre régulièrement des médicaments.

L’école obligatoire

Objectifs et organisation

Durant la scolarité obligatoire, les enfants et les adolescents et adolescentes acquièrent et développent des compétences fondamentales ainsi que l’identité culturelle qui leur permettront de poursuivre leur formation tout au long de leur vie et de trouver leur place dans la société.

Les enseignants et enseignantes organisent leur enseignement sur la base du plan d’études, qui fixe les compétences à acquérir en tant qu’objectifs d’apprentissage.

Dans chaque commune, les commissions scolaires assument la responsabilité du fonctionnement des écoles et les surveillent. Les inspections scolaires, mandatées par la Direction de l’instruction publique, assurent la surveillance au niveau cantonal.

Les parents sont invités par la commune à inscrire leur enfant à l’école enfantine.

Ecole enfantine, Basisstufe, cycle élémentaire

L’école enfantine offre un espace de vie, de jeu et d’expériences visant à stimuler et à encourager le développement et l’apprentissage de l’enfant, tout en tenant compte des capacités et du rythme d’apprentissage de chaque élève. Les enfants de première et de deuxième année d’école enfantine suivent l’enseignement dans une même classe.

En principe, l’école enfantine dure deux ans. Selon le développement de l’enfant, son passage au degré primaire peut toutefois être avancé ou reculé d’un an, de même qu’il peut effectuer sa 1re année de primaire en deux ans.

Des informations plus précises à propos de l’école enfantine sont disponibles en plusieurs langues sur le site Internet.

Dans certaines communes, les élèves de l’école enfantine et des deux premières années du degré primaire sont réunis dans une même classe pour tout ou une partie de l’enseignement (au sein de la Basisstufe ou du cycle élémentaire).

La Basisstufe et le cycle élémentaire relient l’école enfantine aux deux premières années du degré primaire. Avec ces modèles, le passage des activités ludiques à un apprentissage systématique se fait en douceur. L’enseignement se base sur le niveau de développement et de connaissances des enfants (et non sur leur âge) et est dispensé par groupes flexibles regroupant des enfants d’âges différents.

En règle générale, les enfants fréquentent la Basisstufe ou le cycle élémentaire pendant quatre ans. En fonction de la situation individuelle des élèves et de leur parcours d’apprentissage, cette période peut être raccourcie ou rallongée d’une année.

Soutien particulier
Les élèves qui nécessitent un soutien particulier dans certains domaines (p. ex. développement moteur ou linguistique) sont parallèlement suivis par des spécialistes.

Les enfants qui grandissent avec plusieurs langues et ne comprennent ni ne parlent encore suffisamment la langue locale à leur entrée à l’école enfantine reçoivent un soutien supplémentaire. Une bonne connaissance de la langue allemande est essentielle pour la réussite scolaire de votre enfant. Même avant son entrée à l’école enfantine, faites en sorte qu’il joue avec d’autres enfants afin qu’il se familiarise avec la langue locale. Renseignez-vous auprès de votre commune pour obtenir des informations sur les offres de jeu et d’encadrement proposées aux enfants dès deux ans telles que les rencontres entre parents, les ateliers de jeu ou les crèches.

Degré primaire (de la 1re à la 6e)

De la 1re à la 6e année scolaire, les élèves acquièrent et consolident des compétences fondamentales dans les différentes disciplines, p. ex. en langues, en mathématiques ou en activités créatrices et manuelles et développent des compétences transversales. Les élèves sont de plus en plus indépendants et responsables dans leur apprentissage et leur travail. Souvent, un même thème est traité de manière interdisciplinaire, c’est-à-dire qu’il est abordé dans plusieurs disciplines.

Dès la 3e année, les élèves de la partie germanophone du canton apprennent le français en tant que première langue étrangère, puis ils apprennent aussi l’anglais à partir de la 5e année.

Les élèves qui rencontrent des difficultés dans certains domaines (p. ex. langue ou mathématiques) pour atteindre les objectifs d’apprentissage peuvent recevoir un enseignement approprié avec des objectifs d’apprentissage individuels ou être accompagnés par des enseignants et enseignantes spécialement formés dans ce but.

Les difficultés d’apprentissage de l’élève sont évaluées par un ou une spécialiste ou par un service spécialisé avec l’accord des parents. Cette personne ou ce service détermine si un soutien par l’enseignement spécialisé est nécessaire.
L’enseignement spécialisé (Spezialunterricht) se déroule pendant les heures d’enseignement habituelles, soit directement dans la classe, soit en groupe en dehors de la classe. De nombreuses communes proposent aussi des classes spéciales (Besondere Klassen), qui accueillent les élèves rencontrant des difficultés d’apprentissage. Les élèves y sont moins nombreux que dans les classes ordinaires et l’enseignement y est dispensé par des enseignants et enseignantes spécialement formés pour suivre des élèves ayant des besoins éducatifs particuliers.

Les élèves particulièrement doués (surdoués) peuvent eux aussi bénéficier d’un enseignement adapté. Un ou une spécialiste les examine afin de déterminer s’ils peuvent accéder à cette offre (Service psychologique pour enfants et adolescents du canton de Berne).

Passage du degré primaire au degré secondaire I

Le passage de votre enfant du degré primaire au degré secondaire I dépend de la procédure de passage, basée sur les observations réalisées par l’équipe pédagogique en 5e année et au premier semestre de la 6e année.

L’enseignement délivré au degré secondaire I (de la 7e à la 9e) est organisé selon différents niveaux ou types d’école. Le passage au degré secondaire I a lieu à l’issue de la 6e année.
L’objectif de la procédure de passage est d’orienter les élèves vers le type d’école et le niveau qui correspondent le mieux à leurs aptitudes et à leur développement présumé. Outre les performances scolaires de votre enfant, ses aptitudes personnelles jouent un rôle. En 5e année, l’école délivre aux élèves et à leurs parents des informations détaillées sur la procédure de passage.

Voir aussi « Degré secondaire I » et « Après la scolarité obligatoire ».

De plus amples informations concernant la procédure de passage au degré secondaire I et l’évaluation à l’école obligatoire sont disponibles en plusieurs langues sur le site suivant :

Lehrplan 21

Evaluation

Degré secondaire I (de la 7e à la 9e)

Au degré secondaire I, l’enseignement est organisé selon différents niveaux ou types d’école :

Les élèves fréquentent une école générale, une école secondaire ou un niveau spécial de l’école secondaire (pour autant que la commune le propose). A l’école secondaire, les exigences sont plus élevées qu’à l’école générale. Chaque commune décide librement si l’enseignement dispensé aux classes générales et aux classes secondaires est séparé ou partiellement commun.

L’enseignement spécialisé ainsi que les classes spéciales sont également proposés au degré secondaire I pour soutenir les élèves qui en ont besoin.

La culture générale est étendue et approfondie. Parallèlement, les élèves suivent un module d’orientation professionnelle pour être aidés et soutenus dans le choix d’une formation professionnelle et d’un métier. Le choix professionnel (Berufswahl) se fonde sur les intérêts personnels des élèves, leurs points forts et leurs résultats scolaires. Au cours des trois cycles, l’école les accompagne dans cette étape importante en abordant différents thèmes durant les leçons. Les parents, le maître ou la maîtresse de classe ainsi que le centre d’orientation professionnelle (centre OP) sont à leurs côtés pour les aider dans leur processus de choix.

Le maître ou la maîtresse de classe informe ses élèves suffisamment tôt à propos du choix professionnel et de la recherche d’une place de formation ainsi que de ce que cela implique en termes d’attentes et d’exigences envers eux et envers leurs parents. Il est important que les parents motivent et soutiennent les jeunes dans leur démarche de choix d’une profession.

Voir aussi « Après la scolarité obligatoire » et « Evaluation ».

Nouveaux arrivants

En tant que nouveaux arrivants, c’est auprès de votre commune ou sur le site Internet de l’école que vous obtiendrez des informations à propos de la scolarisation de votre enfant. Vous pouvez également l’inscrire directement auprès de la direction d’école compétente. Les enfants et les jeunes entre 4 et 15-16 ans sont obligés d’aller à l’école s’ils séjournent en Suisse pendant au moins plusieurs mois. Ils peuvent entrer à l’école obligatoire à tout moment au cours de l’année scolaire.

Les enfants et les adolescents et adolescentes nouvellement arrivés dans la commune sont affectés à une classe (et à un niveau d’exigences au secondaire I) après discussion avec les parents et les enseignants ou enseignantes précédents (ou sur la base des rapports d’évaluation précédents) en fonction de leur âge et des classes qu’ils ont déjà fréquentées. Cette affectation décidée par la direction d’école est provisoire dans un premier temps.

A partir de la 3e année, il peut être judicieux pour des enfants et des adolescents et adolescentes qui ne connaissent pas la langue d’enseignement de répéter la dernière année scolaire qu’ils ont effectuée à l’étranger. Cela leur permet d’avoir plus de temps pour apprendre la langue d’enseignement et combler leurs lacunes.

Les enfants et les adolescents et adolescentes qui ne connaissent que peu voire pas du tout la langue d’enseignement bénéficient d’un soutien supplémentaire. Des leçons d’allemand langue seconde (« Deutsch als Zweitsprache [DaZ] ») sont ainsi proposées gratuitement. Elles ont lieu pendant les heures d’enseignement habituelles, à l’intérieur de la classe ou en dehors.

Dans les villes et les centres régionaux, les enfants et les adolescents et adolescentes qui ne connaissent pas la langue d’enseignement suivent souvent des cours intensifs d’allemand pendant dix à vingt semaines à leur arrivée.

Les adolescents et adolescentes de 13 à 17 ans nouvellement arrivés qui ne connaissent pas la langue d’enseignement et qui n’ont pas appris l’alphabet (latin) ou n’ont pas suivi de formation scolaire comparable ont la possibilité de suivre un cours intensif régional PLUS (CIR +). Ce cours facilite le passage vers les solutions transitoires du degré secondaire II (p. ex. API) ou les classes supérieures du degré secondaire I.
Pour en savoir plus sur le CIR +, rendez-vous sur le site Internet.

Les enfants ont la possibilité de prendre part à des activités proposées par une association sportive, de fréquenter des modules d’école à journée continue ou de suivre des cours de langue et de culture d’origine (LCO / HSK), ce qui peut les aider à être plus rapidement à l’aise dans leur nouvelle langue et leur nouvel environnement et à s’intégrer socialement.

Voir aussi « Après la scolarité obligatoire ».

Après la scolarité obligatoire

Possibilités de formation

Il est essentiel pour l’avenir de votre enfant qu’il suive une formation après la scolarité obligatoire. Sans un diplôme obtenu après une formation professionnelle ou dans une école faisant suite à la scolarité obligatoire, la sécurité de l’emploi de votre enfant et le salaire auquel il pourra prétendre seront faibles. De plus, il aura moins de chances de pouvoir suivre une formation continue ou de bénéficier d’une promotion.

Formation professionnelle initiale (apprentissage)

La plupart des adolescents et adolescentes suivent une formation professionnelle initiale (un apprentissage) pour apprendre un métier après la scolarité obligatoire. Pendant deux à quatre ans, ils bénéficient ainsi d’une formation pratique en entreprise et fréquentent simultanément une école professionnelle (Berufsschule) pendant deux ou trois jours par semaine afin d’acquérir les connaissances et compétences spécifiques au métier visé et d’approfondir leur culture générale. Un contrat d’apprentissage est signé entre l’apprenti-e, l’entreprise formatrice et l’école professionnelle. Pour certains métiers, une formation à temps plein en école est également possible (en école supérieure de commerce [Handelsmittelschule HMS] et en école de métiers [Technische Fachschulen TF]).

Grâce à la combinaison des aspects pratiques et scolaires de la formation, les jeunes ayant terminé avec succès une formation professionnelle initiale ont généralement de très bonnes chances de trouver un emploi. En outre, il existe de nombreuses possibilités de poursuivre sa formation après l’obtention du certificat.

Les élèves ayant eu de très bons résultats ont la possibilité d’obtenir une maturité professionnelle (Berufsmaturität) pendant ou après la formation professionnelle initiale puis d’étudier dans une haute école spécialisée (Fachhochschule FH).

Pour plus d’informations sur la formation professionnelle initiale, rendez-vous sur le site Internet.

Ecoles moyennes

L’école de culture générale (ECG) (Fachmittelschule FMS) permet de préparer les jeunes aux formations du domaine de la santé, de l’éducation et du travail social.

Les élèves doués et prêts à s’engager fortement à l’école ont la possibilité de fréquenter un gymnase (Gymnasium). La formation gymnasiale commence dès la 9e année et dure quatre ans (un passage au gymnase après la 9e année est toutefois encore possible). Le gymnase permet d’acquérir une culture générale approfondie avec différentes spécialisations. Le diplôme sanctionnant la formation (la maturité, Matura) ouvre les portes, sans examen d’entrée, des hautes écoles (universités et EPF) ou, après un stage d’une année, des hautes écoles spécialisées.

Une notice traduite en plusieurs langues est disponible pour les jeunes nouvellement arrivés issus d’autres cantons ou de l’étranger et qui souhaitent poursuivre leur formation gymnasiale dans le canton de Berne.

Informations concernant les écoles de culture générale et les gymnases

Solutions transitoires

Si aucune solution de raccordement n’a été trouvée à l’issue de la 9e année scolaire, votre enfant peut suivre une année scolaire de préparation professionnelle (APP) du type Pratique et formation générale (APF).

Si les connaissances scolaires ou linguistiques de votre enfant ne sont, à la fin de la 9e année scolaire, pas encore suffisantes pour accéder à la formation professionnelle souhaitée, il a la possibilité de suivre une année scolaire de préparation professionnelle (APP) du type Pratique et intégration (API). Cette offre s’adresse à des jeunes âgés de 25 ans au plus qui résident en Suisse depuis peu et qui sont motivés et prêts à faire un choix professionnel. La connaissance de l’alphabet latin et un niveau de langue A1 sont les prérequis pour pouvoir y accéder.

Informez-vous suffisamment tôt sur cette solution transitoire et sur les autres auprès du maître ou de la maîtresse de classe de votre enfant ou auprès du centre d’orientation professionnelle de votre région (centre OP / BIZ).

Plus d’informations

Les parents et l’école

Collaboration

Les parents et l’école sont tenus par la loi de collaborer. Il est important pour cela qu’un échange d’informations ait lieu régulièrement et que les deux parties fassent preuve de compréhension, de confiance et de respect l’une envers l’autre. Cette collaboration doit être le fruit d’un partenariat avec, au centre des préoccupations, le bien-être et la réussite de l’élève.

Information mutuelle

L’établissement informe les parents des événements et projets importants mis en place dans le cadre de l’enseignement (manifestations, sorties, etc.) et en rapport avec l’organisation de l’école (affectation à l’école ou à une classe, horaires, etc.). Ces informations sont communiquées par écrit ou lors de séances d’information telles que les réunions avec les parents ou les journées portes ouvertes. De même, en tant que parents, il est important de connaître la conception de l’apprentissage et de l’enseignement, les moyens pédagogiques utilisés, les concepts pédagogiques, les pratiques d’évaluation ou encore les règles qui s’appliquent en classe.

Si aucun des deux parents ne peut être présent, ils en informent oralement ou par écrit la personne les ayant conviés et se renseignent sur une autre façon d’obtenir les informations.

L’entretien de bilan est essentiel pour favoriser la collaboration entre l’école et la famille. Il a lieu une fois par an (voir aussi « Evaluation »). La date est fixée en accord avec les parents.

Si vous vous sentez trop peu informés au sujet de l’école ou des progrès et de la conduite de votre enfant, n’hésitez pas à vous renseigner auprès du maître ou de la maîtresse de classe ou de la direction d’école.

Vous pouvez à tout moment, en accord avec l’enseignant ou l’enseignante, assister à l’enseignement dispensé à votre enfant.

Veuillez informer le maître ou la maîtresse de classe des événements qui pourraient nuire au développement ou à la concentration de votre enfant.

Voir aussi « Absences et dispenses ».

Traduction

Il est important que vous compreniez ce qui se dit lors des réunions et des entretiens de bilan et que vous puissiez formuler des demandes et poser des questions. Si vos connaissances linguistiques ne suffisent pas, vous pouvez venir avec une personne adulte qui fera office d’interprète. Pour l’entretien de bilan en particulier, l’école peut aussi se charger de trouver un ou une interprète. Ces personnes sont neutres, formées pour cette fonction et soumises au secret professionnel.

Décisions importantes

Toutes les décisions importantes concernant le parcours scolaire de votre enfant (p. ex. passage du degré primaire au degré secondaire I ou affectation à une classe spéciale) sont discutées de manière approfondie avec vous et votre enfant. Vous avez le droit d’être entendus et informés, de bénéficier de conseils de la part des enseignants et enseignantes concernés et de la direction de l’école et vous pouvez consulter les dossiers qui concernent votre enfant. Les décisions d’orientation sont prises par la direction de l’école. Elles doivent être motivées et vous être remises par écrit. Dans le cas où vous ne seriez pas d’accord avec la décision, vous avez la possibilité de faire recours auprès de l’inspection scolaire.

Voir aussi « Evaluation ».

Participation

Si vous avez la possibilité et l’envie de soutenir le corps enseignant et la classe ou l’école de votre enfant en donnant de petits coups de pouce comme accompagner la classe lors d’une sortie, apporter votre soutien dans le cadre d’un projet, effectuer de petites traductions pour les parents d’un autre enfant, etc., vous pouvez le dire au maître ou à la maîtresse de classe. Une telle aide est bienvenue puisque, en plus de soutenir l’école dans son travail, elle contribue aux bonnes relations entre parents et membres du corps enseignant ainsi qu’à un bon climat scolaire.

Beaucoup d’établissements ont un conseil des parents d’élèves composé d’un ou de deux représentants ou représentantes des parents d’élèves de chaque classe, élus par les parents en début d’année scolaire. Les représentants et représentantes des parents d’une classe travaillent en étroite collaboration avec le maître ou la maîtresse de classe. Ils encouragent ensemble le contact entre parents et enseignants et enseignantes de la classe ainsi que les échanges à propos des thèmes relatifs à l’éducation et à l’organisation de l’école. Les représentants et représentantes des parents aident à régler les problèmes, fournissent un soutien dans le cadre des manifestations et des projets de la classe et représentent les intérêts des parents des élèves de la classe dans le conseil des parents d’élèves. Ce dernier traite de sujets concernant toute l’école (ou au moins un degré).

Pour en savoir plus sur la participation des parents dans l’école de votre enfant, adressez-vous au maître ou à la maîtresse de classe ou à la direction d’école.

Situations difficiles à l’école

Votre enfant ne se sent pas bien dans l’école ou ses résultats ont subitement baissé ? Votre enfant a des problèmes avec d’autres élèves ? En tant que parent, vous n’êtes pas d’accord avec la décision d’un enseignant ou d’une enseignante ? Il est important que toutes les personnes concernées se voient offrir la possibilité de présenter leur point de vue et soient disposées à faire des concessions. L’objectif est toujours de trouver une solution satisfaisante pour tous, pour le bien de l’élève.

Marche à suivre dans des situations difficiles

En cas de situations difficiles concernant votre enfant, l’enseignant ou l’enseignante ou la classe, il convient de procéder de la façon suivante :

  1. Les parents et l’enseignant ou l’enseignante prennent contact. Ils discutent ensemble de la situation et cherchent une solution. En règle générale, cela permet de régler le problème.
  2. Si les parents et l’enseignant ou l’enseignante ne parviennent pas à trouver une solution et qu’une partie ou l’autre, ou les deux, l’estiment nécessaire, un entretien entre les parents, l’enseignant ou l’enseignante et la direction de l’école a lieu.
  3. Des services spécialisés, p. ex. le travail social en milieu scolaire ou le Service psychologique pour enfants et adolescents, peuvent également être impliqués.
  4. En dernier recours, il est indiqué de faire appel à l’autorité cantonale de surveillance de l’enseignement.

En cas de besoin, un ou une interprète peut être sollicitée.

Glossaire

Absences (Absenzen)
On parle d’absence lorsque l’élève n’est pas présent lors des leçons.

Commission scolaire (Schulkommission)
La commission scolaire veille à ce que les enfants fréquentent un établissement de la scolarité obligatoire conformément à la législation et aux prescriptions cantonales. Elle est en outre responsable des décisions stratégiques de votre école.

Commune (Gemeinde)
La commune est responsable de l’organisation de la scolarité obligatoire à l’échelle locale. Elle met à disposition l’infrastructure de l’école : les bâtiments, le mobilier et les moyens d’enseignement. Vous trouverez des informations concernant l’offre locale sur le site Internet de votre commune ou au guichet de l’administration communale.

Direction d’école (Schulleitung)
La direction d’école assume la conduite pédagogique et la direction des tâches d’exploitation de l’école. Elle affecte les enfants aux différentes classes et est compétente pour les décisions d’orientation.

Direction de l’instruction publique (Erziehungsdirektion)
La Direction de l’instruction publique est l’autorité cantonale en matière d’éducation et de formation. Elle fixe le cadre de travail des établissements de la scolarité obligatoire dans les communes et édicte les plans d’études.

Dispenses (Dispensationen)
Une dispense est une autorisation de manquer l’école délivrée pour une absence régulière ou de longue durée. Elle doit être prévue à l’avance et faire l’objet d’une demande écrite auprès de la direction d’école.

Inspection scolaire (Schulinspektorat)
L’inspecteur ou l’inspectrice scolaire est chargée de la surveillance cantonale des établissements de la scolarité obligatoire.

Maître ou maîtresse de classe (Klassenlehrperson)
Le maître ou la maîtresse de classe est responsable de la conduite pédagogique et organisationnelle de la classe. Il ou elle est votre premier interlocuteur ou interlocutrice en cas de question ou de demande relative à la scolarisation de votre enfant.

Orientation professionnelle (Berufsberatung)
Les spécialistes de l’orientation professionnelle aident les jeunes et les adultes en leur fournissant des informations et des conseils concernant le choix d’une formation professionnelle ou d’une formation continue leur convenant. Ils travaillent dans les centres régionaux d’orientation professionnelle (centres OP / BIZ).

Service psychologique pour enfants et adolescents (SPE) (Erziehungsberatung (EB)
Les spécialistes du SPE conseillent et encadrent les familles, les enfants et les adolescents et adolescentes vivant des situations difficiles et examinent les raisons des difficultés d’apprentissage. Ils travaillent dans des antennes régionales du SPE.

Spécialiste (Fachperson)
Les spécialistes sont spécialement formés pour une certaine tâche. Par exemple, les enseignants et enseignantes sont des spécialistes de l’enseignement et de l’apprentissage. D’autres spécialistes soutiennent les enseignants et enseignantes ainsi que les parents dans les domaines de la formation et de l’éducation. C’est par exemple le cas des personnes travaillant pour le Service psychologique pour enfants et adolescents ou celles travaillant dans le domaine de la médiation scolaire ou de l’orientation professionnelle.

Travail social en milieu scolaire (Schulsozialarbeit)
Un travailleur social ou une travailleuse sociale en milieu scolaire fournit de l’aide et des conseils en cas de problèmes sociaux ou personnels chez les enfants et les adolescents et adolescentes. Les membres du corps enseignant et des directions d’école ainsi que les parents peuvent bénéficier eux aussi du soutien de ces spécialistes.

#877654


Weitere Informationen

 


Mein Warenkorb ([BASKETITEMCOUNT])

Informationen über diesen Webauftritt

https://www.erz.be.ch/erz/de/index/kindergarten_volksschule/kindergarten_volksschule/informationen_fuereltern/broschueren/francais.html