Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Monuments d'art et d'histoire

Le vaste projet scientifique des « Monuments d’art et d’histoire de la Suisse » étudie le patrimoine bâti de la Suisse. Les monuments sont recensés en fonction de leur localisation géographique et de leur contexte historique. Les résultats des recherches sont publiés dans une collection paraissant depuis 1927. Celle-ci offre une vue d’ensemble de la production architecturale en Suisse de la fin de l’Antiquité au 20e siècle.

Aarberg, place centrale. Cet ensemble bâti est reconstruit suite à l’incendie de 1858. Façades représentatives de la seconde moitié du 19e siècle. Photo 2011 (Iris Krebs).

Agrandir l'image Aarberg, place centrale. Cet ensemble bâti est reconstruit suite à l’incendie de 1858. Façades représentatives de la seconde moitié du 19e siècle. Photo 2011 (Iris Krebs).

Volumes consacrés au canton de Berne

Jusqu’à présent, huit volumes ont paru sur le canton de Berne : cinq sur la ville de Berne et trois autres sur la ville de Berthoud, les districts de Cerlier et de Nidau. Les volumes sur la région du Seeland et de la Haute-Argovie sont en cours de rédaction.

L’équipe des Monuments d’art et d’histoire fait partie du Service cantonal des monuments historiques dont elle peut utiliser la documentation et les archives pour ses travaux. Par ailleurs, elle bénéficie d’un lien étroit avec l’équipe de l’étude des maisons rurales, les conseillers et conseillères techniques, le recensement architectural, le Service archéologique et les Archives de l’Etat de Berne.  les volumes parus

Eglise d’Oberbipp. La table de communion de 1659 est un don du bailli Johannes Ochs et de son épouse. Les piédroits en molasse sont richement travaillés. Photo historique vers 1950 (Martin Hesse).

Agrandir l'image Eglise d’Oberbipp. La table de communion de 1659 est un don du bailli Johannes Ochs et de son épouse. Les piédroits en molasse sont richement travaillés. Photo historique vers 1950 (Martin Hesse).

« Monuments d’art et d’histoire de la Suisse »

Cette collection crée les bases permettant de comprendre les monuments architecturaux dans leur évolution historique. Elle constitue une référence indispensable pour l’étude plus approfondie de ces monuments ainsi que leur entretien et leur conservation. L’ouvrage, conçu selon un modèle topographique, est structuré en séries cantonales. Chaque volume prend en compte les monuments historiques de la région étudiée et leur consacre une analyse détaillée permettant une comparaison sur le plan national.

Ce projet est porté par un partenariat public-privé entre la Société d’histoire de l’art en Suisse (SHAS) et les cantons, et soutenu subsidiairement par la Confédération. La SHAS pilote l’ensemble du projet, garantit sa qualité scientifique et publie les résultats des recherches. Les travaux d’inventaire et de recherche s’effectuent de manière décentralisée, dans les cantons.

Oberbipp

Agrandir l'image Oberbipp, Kirche. Der Abendmahlstisch von 1659 geht auf die Stiftung des Landvogtes Johannes Ochs und dessen Gattin zurück. Zwei Sandsteinwandungen mit Volutenprofil tragen die Tischplatte. Historische Aufnahme, um 1950 (Martin Hesse).

Das Kunstdenkmäler-Team gehört zur kantonalen Denkmalpflege. Für seine Arbeit greift es auf die Dokumentationen und die Archivbestände der Denkmalpflege zurück. Es besteht ein enger Kontakt zur Bauernhausforschung, zur Bauberatung, zum Bauinventar sowie zum Archäologischen Dienst und zum Staatsarchiv.

«Die Kunstdenkmäler der Schweiz»

Als Buchreihe schaffen «Die Kunstdenkmäler der Schweiz» die Grundlagen zum Verständnis der Denkmäler in ihrem geschichtlichen Wandel. Die Reihe bildet eine Voraussetzung für die weitere Erforschung der Denkmäler sowie für deren Pflege und Erhaltung. Das Werk ist nach Kantonsregionen aufgebaut und in kantonale Reihen gegliedert. Jeder Band trägt dem regionalen Denkmälerbestand Rechnung und würdigt ihn im kantonalen Vergleich.

Das Projekt wird in einer öffentlich-privaten Partnerschaft von der Gesellschaft für Schweizerische Kunstgeschichte (GSK) und den Kantonen getragen und vom Bund unterstützt. Die GSK steuert das Gesamtprojekt, garantiert wissenschaftliche Qualität und publiziert die Ergebnisse Inventarisation und Erforschung erfolgen dezentral in den Kantonen.

Oberbipp

Agrandir l'image Oberbipp, Kirche. Der Abendmahlstisch von 1659 geht auf die Stiftung des Landvogtes Johannes Ochs und dessen Gattin zurück. Zwei Sandsteinwangen mit Volutenprofil tragen die Tischplatte. Historische Aufnahme, um 1950 (Martin Hesse).

dfd


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

http://www.erz.be.ch/erz/fr/index/kultur/denkmalpflege/forschung_und_dokumentation/kunstdenkmaelerwerk.html