Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Edition 3/2017

Double utilité

Exemple no 1 : Mudasir est en 6e. Chaque mercredi après-midi, avec ses frères et sœurs, il rejoint une quarantaine d’autres enfants à Kids West. Il me raconte que son activité préférée, c’est le foot, qu’il aimerait bien devenir footballeur professionnel. Il aime aussi dessiner, chanter et il lui arrive d’entraîner ses proches avec sa musique. Mais peut-être deviendra-t-il aussi journaliste. Ou conteur, comme Lukas Hartmann, qui a passé plusieurs après-midi à travailler avec les enfants. Ici à Bern-Bethlehem, entre les imposants blocs d’immeubles en béton et les grands espaces verts, Meris Schüpbach et ses amis artistes proposent un atelier ouvert à tous les enfants et les jeunes. Et quiconque a la chance de passer un après-midi créatif avec ces artistes sait ce que signifie participer à la vie culturelle.

Exemple no 2 : Le Musée de la communication dans le quartier de Kirchenfeld à Berne est actuellement en travaux. Pourtant, l’institution ouvre de temps à autre ses portes au public, par exemple à l’occasion de l’exposition photos interactive « eingewandert.ch ».  Six photographes y ont présenté différentes facettes de l’immigration en Suisse. Bien qu’achevée, l’exposition continue d’exister sur le site Internet. Elle a connu un succès exceptionnel : lors du vernissage, le musée a véritablement été pris d’assaut par un public nombreux, composé en partie de visiteurs et visiteuses peu habitués à franchir les portes des musées. Beaucoup d’entre eux, accompagnés de leur famille et d’amis, ont participé à la mise sur pied de l’exposition. Fierté des participants et participantes du projet, ambiance musicale nord-africaine et discours engagés des responsables de l’exposition – l’événement a pris une tournure solennelle et festive. Et quiconque était présent ce jour-là sait ce que signifie participer à la vie culturelle.

Exemple no 3 : Dans la vieille ville de Berne, Beatrice Brunner a présenté dans sa galerie d’art les nouvelles vidéos d’Adela Picón. Dans le cadre de son projet WorkWorld, l’artiste met en scène des acteurs et actrices du monde professionnel et leurs homologues allophones. En tant qu’observateur extérieur, on pense d’abord que les interlocuteurs mènent un dialogue d’égal à égal : un vétérinaire avec une vétérinaire, un informaticien et une informaticienne, deux coiffeurs discutent… Mais rapidement, on remarque qu’il ne s’agit pas dialogues mais de monologues. Un mur invisible sépare les deux interlocuteurs. Ils se trouvent dans des mondes différents : d’un côté le professionnel suisse chevronné, de l’autre la requérante d’asile dont le bagage académique ne vaut rien en Suisse. A aucun moment, on ne les interroge sur leur profession. L’exposition ne se réduit pas à sa qualité formelle, elle met en place un processus qui implique l’artiste, les personnes dont est fait le portrait, les associations professionnelles, les organismes d’entraide, les collectionneurs d’art et les services administratifs. Dans le jargon, on appelle cela l’esthétique relationnelle. Et quiconque s’intéresse à ce mouvement sait ce que signifie participer à la vie culturelle.

Politique culturelle et politique sociale peuvent parfois s’entremêler. L’aspect artistique se trouve au centre de ces trois exemples et, dans chaque cas, l’art voit le jour. La sensibilisation de la population aux thèmes de société, l’effet sur l’intégration de personnes dans leur environnement social et l’ouverture d’esprit ne sont pas à l’origine de l’activité culturelle ; ils en sont la conséquence. Pour moi, c’est cela la participation culturelle, laquelle place l’art au centre des activités tout en développant des stratégies et sans perdre de vue les effets sur la société qu’elle peut engendrer. Dans ce sens, l’encouragement des activités culturelles est doublement utile.

Hans Ulrich Glarner, chef de l’Office de la culture

 


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

http://www.erz.be.ch/erz/fr/index/direktion/organisation/amt_fuer_kultur/newsletter_kultur_abonnieren/ausgabe-3-2017.html